Publié le

Le numérique dans l’enseignement secondaire

éducation numérique collège tableau interactif

A l’entrée en sixième, les élèves font leurs premiers pas dans la cour des grands. Il faut changer de classe et de professeur à chaque cours, se repérer dans les couloirs du collège et porter tous ses cahiers, classeurs et manuels de la journée… La marche est parfois assez haute !

Si les élèves s’habituent rapidement à ce rythme, les contraintes restent les mêmes jusqu’à la fin de la terminale : des sacs de cours lestés par les nombreuses matières de la journée et des déplacements parfois hasardeux dans les couloirs des établissements. Et pour les professeurs, gérer les myriades de besoins différents d’élèves de nombreuses classes est souvent un défi.

Heureusement, les outils numériques sont là ! Ils se présentent comme des solutions extrêmement efficaces aux challenges du secondaire. Ils permettent de moderniser les salles de classe, mais aussi les bâtiments scolaires eux-mêmes, et même les méthodes d’éducation ! Capter l’attention des élèves et les aider à progresser devient un jeu d’enfant.

Voici comment le numérique révolutionne l’enseignement secondaire.

Faciliter la vie dans l’établissement scolaire

Les établissements du secondaire sont souvent très imposants. Ils accueillent de nombreuses classes et une multitude d’élèves. Ces élèves changent de classe à chaque cours, ce qui fait beaucoup de monde dans les couloirs ! Certains établissements ont trouvé comment fluidifier ces déplacements : ils ont installé des panneaux d’affichage dynamique à l’accueil, et parfois aussi dans les couloirs.

Leur efficacité est immédiate : les élèves sont avertis facilement d’un changement de classe ou de l’absence d’un professeur. Ils peuvent aussi se tenir au courant des activités sportives ou culturelles proposées par l’établissement ce jour-là, ou de ceux à venir. Pourquoi pas aussi du menu de la cantine !

Les panneaux numériques modernisent et dynamisent la vie au sein du collège ou du lycée, et orientent les élèves plus facilement. 

Affichage dynamique éducation mur d'images

Un autre outil précieux à l’enseignement secondaire fait son apparition : le badge ! Faire l’appel au début d’un cours est le rituel inévitable du secondaire. Il fait perdre de précieuses minutes au professeur. En revanche, avec un système de badge, ce passage obligé est numérisé et automatisé. Les élèves présentent leur badge à une borne, qui enregistre leur présence. S’ils ne badgent pas, leur absence est signalée immédiatement et les mesures adaptées sont prises sans attendre.

Grâce à ce système, c’est l’équivalent de près de 28 heures de cours que les professeurs peuvent gagner dans une année ! Ce temps précieux est mobilisé pour le plus important : aider les élèves à développer leurs compétences et leurs connaissances.

L’un des outils fondamentaux des établissements de l’enseignement secondaire est désormais incontournable. Il s’agit du fameux ENT : l’espace numérique de travail. C’est un portail numérique, accessible depuis le site de l’établissement scolaire, qui propose un grand nombre de services en ligne. Sur l’ENT, chaque classe trouve son emploi du temps, des ressources mises en ligne par les professeurs, des exercices, des leçons… C’est un véritable prolongement virtuel de l’établissement !

L’ENT est aussi destiné aux enseignants, qui peuvent aussi y trouver des ressources mises à disposition par l’établissement ou par leurs pairs. L’espace numérique de travail fait donc aussi office de plateforme d’échange et de mise en relation.

Grâce à l’ENT, les parents des élèves sont eux aussi connectés à l’établissement. Ils disposent de leurs propres accès pour visualiser les événements de la vie scolaire de leurs enfants, leurs emplois du temps, regarder leurs notes ou surveiller leurs absences. L’ENT leur facilite également les démarches administratives : pour se réinscrire d’une année sur l’autre, tout se fait en ligne. Les parents y trouvent les réponses à leurs questions et entrent facilement en contact avec l’établissement.

Ces nouveaux outils sont de véritables alliés de la vie scolaire, qui facilitent la vie de tout le monde : élèves, parents, professeurs et membres de l’administration y trouvent des solutions efficaces.

Une révolution des salles de classe

Les outils numériques transforment les salles de classe en profondeur. Grâce à eux, c’est une petite révolution qui se joue dans l’enseignement secondaire !

L’un des instruments majeurs de ce changement, c’est l’incontournable tableau blanc interactif (TBI). Il remplace le tableau à craie et le tableau blanc effaçable, qui paraissent bien ennuyeux à côté de lui !

Sur un TBI, les enseignants projettent leur leçon de la manière qui leur plaît. Les portes du contenu multimédia leurs sont ouvertes ! Le son, la vidéo, les images, les schémas, les cartes… Tout est possible désormais dans la salle de classe. 

Les enseignants peuvent créer une leçon animée, parfaitement adaptée à chaque type de cours !

Les enseignants de langues vivantes peuvent facilement diffuser du son, pour permettre à leurs étudiants de se familiariser avec un accent. Ils peuvent aussi diffuser un extrait de film, un texte lu, projeter au tableau un extrait d’un magazine… Le cours de langue se fait totalement immersif et encore plus vivant.

En physique-chimie ou sciences de la vie et de la terre, les enseignants ont recours au TBI pour projeter des expériences au tableau – celles qu’ils ne peuvent pas reproduire en classe évidemment ! L’apprentissage des mathématiques se fait lui aussi plus ludique, grâce à la projection de problèmes concrets ou de petites vidéos explicatives.

Le numérique dans l’enseignement secondaire

En histoire-géographie, les enseignants projettent des cartes évolutives, des vidéos historiques. Et en cours de lettres, tout document qui donne du contexte autour d’une œuvre trouve sa place au sein du cours !

Avec le TBI, les tablettes tactiles personnelles font une entrée fracassante dans les salles de classe. D’abord, ces tablettes remplacent les manuels et les cahiers traditionnels. Fini donc, de porter ces sacs de cours si lourds ! La tablette allège les cartables et elle enrichit significativement les leçons.

Grâce à elle, les élèves interagissent avec le TBI de l’enseignant : ils répondent à des questions projetées en ligne, montrent leurs projets, ils participent activement aux cours et ne sont pas des spectateurs passifs.

Tous leurs manuels scolaires sont disponibles directement sur ces tablettes. Ils sont donc absolument personnels, et les élèves peuvent les annoter à volonté. Ces manuels ajoutent aussi, évidemment, du contenu multimédia : les vidéos, le son, les exercices interactifs sont facilement accessibles.

Les cahiers aussi sont tous sur la tablette. Les élèves retrouvent toutes leurs notes rapidement (en faisant une recherche par mot-clé par exemple), et peuvent ajouter des schémas, des images, du contenu internet…

En résumé, la leçon est absolument interactive et capte bien mieux l’attention des jeunes étudiants !  Ce qui a des conséquences très positives sur leurs performances scolaires.

 

Des points extrêmement prometteurs pour l’apprentissage

Les outils numériques permettent de faire des cours en réalité augmentée, avec du son, de la vidéo et surtout de l’interaction. Ils sont redoutablement efficaces pour capter l’attention des élèves et accroître leur concentration pendant les cours. Ceci a pour conséquence d’améliorer leur mémoire et à terme, leurs résultats scolaires. Les bénéfices sont immenses !

Mais au-delà des outils en eux-mêmes, les usages qui en sont fait permettent de métamorphoser les enseignements. Les professeurs peuvent mettre en place des cours dans lesquels les élèves sont plus actifs : ils créent, ils participent, ils interagissent les uns avec les autres. Les leçons sont significativement enrichies.

Le numérique dans l’enseignement secondaire

Il est aussi plus facile de tester les connaissances des élèves : des questions sont projetées au tableau, et chacun y répond depuis sa tablette. Les enseignants ont ainsi une idée très précise du niveau de chaque élève, et peuvent intervenir directement pour les aider à surmonter leurs difficultés.

Ce type d’usage du numérique permet aux professeurs du secondaire de proposer une pédagogie qui soit mieux adaptée à une classe, ou même à des élèves en particulier. Des élèves dyslexiques par exemple, se verront proposer des exercices qui leur permettent de s’exercer sur les points spécifiques qui leur posent problème. Des élèves ayant des difficultés plus prononcées dans une matière pourront recevoir sur leur tablette de nouveaux exercices pour s’entraîner et progresser.

Les outils numériques permettent donc de recourir à de la pédagogie différenciée ! Oui, même dans le secondaire, où les élèves sont si nombreux et les programmes si chargés. Grâce à ces nouveaux instruments, les professeurs sont plus efficaces, ils perfectionnent leur pédagogie et sont plus attentifs aux besoins de leurs élèves.

Ces nouvelles pratiques d’enseignement ouvrent la porte à l’acquisition de nouvelles compétences, au sein même des salles de classe. Les élèves ne se contentent plus d’apprendre des leçons et de faire des exercices, ils développent leur créativité, leur capacité à travailler en collaboration les uns avec les autres, leur communication, leur sens de l’initiative, leur curiosité… la liste est longue !

De plus, l’arrivée des outils numériques au sein de la classe offre l’occasion rêvée de fournir une éducation au numérique aux élèves du secondaire. En effet, bien que les jeunes étudiants utilisent leurs téléphones, leurs ordinateurs et Internet tous les jours, ce n’est pas pour autant qu’ils sont formés aux usages de logiciels spécialisés !

Le numérique dans l’enseignement secondaire

Les cours de technologie au collège permettent d’enseigner le fonctionnement des instruments numériques, en regardant comment ils sont construits. Ces cours peuvent proposer une initiation au code, pour apprendre le langage des ordinateurs et des logiciels. En arts plastiques par exemple, les élèves peuvent apprendre à mobiliser des logiciels de retouche de photographie, ou de montage vidéo. En cours de musique également, les logiciels de montage de son ou de création musicale peuvent être à l’honneur.

Le numérique dans le secondaire offre toute une palette de nouveaux apprentissages, encore impossibles à l’école il n’y a pas si longtemps !

Dans l’enseignement secondaire, les défis à relever sont nombreux. Les outils numériques se présentent comme d’excellents partenaires pour proposer les meilleurs enseignements aux élèves, pour faciliter leur vie au sein de l’établissement et ouvrir le dialogue avec les parents. Les bénéfices pour les enseignants sont eux aussi très nombreux, et tout ceci concourt à ouvrir les collèges et lycées sur le monde, et à approfondir les apprentissages de chacun.