Publié le

Le numérique dans l’enseignement supérieur

Le numérique dans l’enseignement supérieur

Les études supérieures sont un moment charnière au cours d’une vie. Elles assurent la transition vers une future carrière. On y croise de jeunes étudiants, tout juste sortis du lycée. On y rencontre aussi parfois des adultes plus âgés, en reconversion professionnelle. Tous ces étudiants suivent des cursus plus ou moins longs, publics ou privés, professionnalisants ou académiques… Car les formations du supérieur sont très nombreuses ! 

Elles accueillent un public parfois extrêmement hétérogène, issus de formations et de milieux sociaux différents. Leurs besoins sont donc particulièrement divers ! Les étudiants doivent apprendre les fondamentaux d’un métier, mais aussi acquérir des compétences essentielles à leur vie professionnelle. Le tout dans un monde – académique et professionnel – en profonde mutation.

Le numérique joue un rôle fondamental dans la transformation de l’environnement quotidien et professionnel. Il a donc, au même titre, une place centrale dans l’enseignement supérieur. Les universités, écoles, et centres de formation ont un objectif : favoriser la réussite de leurs étudiants, en leur offrant une formation de qualité.

Les outils numériques s’imposent comme d’excellents moyens de rendre ces formations à la fois efficaces, spécialisées et attractives.

Voici comment le numérique est devenu incontournable à l’université.

Créer le campus de l’avenir

Les outils numériques permettent de métamorphoser l’expérience sur le campus. L’arrivée dans un nouvel établissement peut être chaotique ! Car c’est un nouveau monde que découvrent les étudiants. Le premier défi qu’ils doivent relever : apprendre à se repérer dans des bâtiments, parfois immenses.

Les établissements les plus modernes ont pris le parti d’installer des plans interactifs sur leur campus. Ces plans cartographient l’espace et permettent aux nouveaux venus de prendre rapidement leurs marques. Certains établissements proposent même directement des cartes sur les smartphones des étudiants ! Elles sont alors accessibles depuis l’application de l’université.

Le travail d’orientation ne s’arrête pas à sa dimension spatiale : il faut aussi tenir les étudiants au courant de l’annulation de cours par exemple, d’un changement de salle, ou encore de la tenue d’un événement ! Installer des écrans numériques sur le campus permet de communiquer simplement et directement avec eux. Les messages sont visibles partout et simplifient la vie des étudiants.

Un tel dispositif apporte aussi son lot de bénéfices pour le personnel administratif des établissements supérieurs ! Les écrans répondent à bien des questions que les étudiants pourraient poser aux agents d’accueil. Ils soulagent donc d’une partie de leur travail d’orientation le personnel administratif, qui en retour gagne en efficacité et en disponibilité. Fini les longues files d’étudiants attendant à l’accueil d’une université, ou les étudiants perdus dans les couloirs ! 

Les écrans numériques dans les couloirs et sur le campus améliorent la qualité de la vie étudiante, en augmentant le confort de tous !

Ces écrans permettent de communiquer sur l’actualité des classes, mais aussi sur différentes activités qui ont lieu sur le campus ! La vie extrascolaire, des associations par exemple, y est mise en avant. Les élèves sont tenus au courant facilement de ce qui se passe au sein de leur établissement. Ce qui confère à celui-ci une image chaleureuse et conviviale !

De même, les étudiants peuvent être tenus au courant des ressources disponibles à la bibliothèque – en ligne ou sur des écrans. Ils peuvent consulter la documentation lorsque c’est possible, et avoir accès à un suivi de l’affluence dans les lieux d’étude.

En somme, les outils numériques rendent la vie universitaire plus fluide et assurent une meilleure communication entre l’établissement et ses étudiants.

Affichage dynamique éducation mur d'images

Composer un environnement d’études attractif

Les appareils numériques personnels des étudiants sont nombreux sur les bancs de l’université depuis des années ! Les logiciels de prise de notes, les partages de fichiers, la mobilisation de contenu multimédia, tout cela n’a plus de secret pour les étudiants du supérieur.

Pour optimiser leur usage, les établissements doivent s’appliquer à rendre l’environnement propice. En installant des prises de chargement par exemple, ou un wifi contrôlé – pour permettre aux étudiants de mobiliser Internet, sans les laisser se perdre sur des sites de procrastination.

Améliorer l’espace de l’enseignement, cela signifie aussi faire pénétrer le numérique au sein des salles de cours, des amphithéâtres, des laboratoires…

D’abord, l’usage du tableau blanc interactif (TBI), comme partout en milieu scolaire, est incontournable. Ces TBI offrent une large surface de projection, qui s’adapte à l’espace disponible. Ils sont donc réglables, ce qui est particulièrement utile dans les amphithéâtres immenses, pour que chacun puisse suivre ce qu’il se passe au tableau.

Ces écrans peuvent même entrer en interaction avec les appareils personnels des étudiants. Ils leur permettent de projeter des fichiers, d’interagir les uns avec les autres et avec leur professeur. Ils rendent les cours plus collaboratifs et engageants.

Les appareils de réalité augmentée et de réalité virtuelle se positionnent comme des outils fondamentaux. Ces deux types d’appareils créent des situations immersives inédites et bouleversent l’enseignement traditionnel.

Ils sont mobilisables dans de nombreux domaines demandant un savoir-faire technique, ou bien requérant de se repérer dans l’espace. Ainsi, en médecine, en maintenance, en sciences, ils permettent de perfectionner l’apprentissage des gestes et de créer des simulations. Mais ils sont aussi utiles en architecture, en histoire-géographie ou en tourisme, pour visiter des lieux par exemple !

Les établissements supérieurs ont donc à leur disposition de nouveaux outils, qui leur permettent de proposer des situations d’enseignement résolument modernes et profondément attractives.

Le numérique dans l’enseignement supérieur

Ouvrir la voie à pratiques pédagogiques transformatrices

Les établissements du supérieur font face à un enjeu de taille : adapter les enseignements à la diversité des publics. Le numérique permet de relever ce défi haut-la-main ! Avec la digitalisation de l’environnement, les pratiques pédagogiques se trouvent rénovées en profondeur.

Grâce au contenu interactif et multimédia du numérique, l’apprentissage peut être actif. Les professeurs peuvent instaurer des situations d’apprentissage autour de « jeux sérieux ». Ceux-ci permettent aux étudiants d’apprendre de manière ludique : ils doivent mener des enquêtes, résoudre des problèmes, construire des projets collectifs !

Dans la même direction, le numérique permet de mettre en place des « amphis inversés ». Leur modèle est similaire à celui de la classe inversée : pendant le cours, l’accent est mis sur le travail collaboratif et créatif. L’objectif est de créer des situations d’apprentissage dynamiques !

Dans les études supérieures, l’autonomie est le maître-mot. Les étudiants doivent apprendre à faire des recherches et à mener à bien des projets par eux-mêmes. Ils doivent aussi apprendre à s’évaluer correctement, pour corriger leurs points faibles.

Pour les accompagner, les universités peuvent mettre à leur disposition des « banques de test ». Celles-ci sont interactives et s’adaptent aux besoins des étudiants. Ils peuvent alors travailler sur leurs difficultés, et même se voir proposer un système de tutorat adapté à leur situation ! Fini la solitude des études supérieures, et bienvenu au suivi personnalisé des étudiants, qui permet de limiter le décrochage.

Les outils numériques dans les études supérieures sont de formidables outils pour aider les étudiants à progresser. Ils améliorent les pratiques en elles-mêmes, et permettent aussi de resserrer le lien entre étudiants et professeurs. Ces derniers sont souvent difficiles d’accès : ils ont beaucoup de classes, avec de très nombreux étudiants aux besoins extrêmement divers.

Grâce à une interface numérique offerte par l’université, les élèves peuvent prendre contact avec leurs enseignants. Ils ont la possibilité de réserver, en ligne, un créneau pour un rendez-vous. Ils peuvent aussi échanger avec leurs enseignants directement en ligne. Ces interfaces réduisent la distance entre étudiants et enseignants, et facilitent le suivi pédagogique.

Mobiliser pleinement le potentiel du numérique permet aux établissements du supérieur de proposer des cours vivants ainsi qu’un accompagnement personnalisé pour les étudiants.

Education numérique lycée mur d'images

Le monde : le terrain de l’université de demain

Les universités contemporaines n’existent plus uniquement dans leurs locaux : les cours s’exportent sur la toile. On ne compte plus les professionnels qui se forment avec des MOOC, via des banques de cours en ligne, provenant de multiples universités.

Exporter l’université, c’est-à-dire proposer des cours en ligne, lui permet de toucher davantage d’étudiants. Ceux qui continuent à travailler en même temps, ou qui vivent à l’étranger, peuvent ainsi recevoir une formation de qualité, où et quand ils le souhaitent !

Les cours proposés en ligne comportent des documents écrits et parfois des vidéos. Ces dernières peuvent être enregistrées pendant le cours donné par l’enseignant, directement dans la classe grâce à un dispositif de captation vidéo. Ces vidéos peuvent aussi être réalisées à part, par un enseignant seul devant une caméra. Les cours sont ensuite postés en ligne pour être consultés quand l’étudiant le souhaite, ou bien diffusés en temps réel

L’année 2020 a été le témoin de l’importance pour les établissements du supérieur de proposer des solutions d’enseignement digitales et accessibles n’importe où, depuis n’importe quel appareil.

Numériser les cours permet un accès permanent aux ressources éducatives. La présence de l’université est renforcée, tout comme son prestige. En effet, proposer des cours de qualité facilement accessibles renforce l’attractivité d’un établissement et accroît son rayonnement – parfois à l’international ! L’enseignement s’affranchit ainsi des contraintes d’espace et de temps, il favorise la mise en contact des étudiants entre eux, et avec leurs professeurs.

Le numérique est l’acteur principal d’une modernisation sans précédent de l’enseignement supérieur. Grâce à lui, toute la vie sur le campus se trouve dynamisée, les cours sont enrichis et la présence de l’université démultipliée ! Les conséquences sont extrêmement positives pour le prestige et l’attractivité des établissements « numérisés ». Les modèles d’enseignement performants se couplent d’une exceptionnelle qualité de service.