Publié le Laisser un commentaire

La classe de demain sera tactile

Ecole tactile tableau

Repenser le schéma de la classe traditionnelle pour encourager de nouvelles formes d’apprentissage est l’enjeu de quelques établissements pionniers en France, désireux de réinventer l’école de demain. Passant de la table mobile à l’écran tactile, de plus en plus d’établissements franchissent le pas du digital pour proposer une éducation interactive, immersive et qui encourage les jeunes à participer davantage.

Les nouvelles technologies arrivent sur les bancs de l’école

Les élèves ont de plus en plus de difficultés à se concentrer et à être attentifs en classe, c’est le constat de nombreux enseignants à travers tout le territoire français. Proposer des solutions innovantes et ludiques comme le tableau numérique interactif permet d’optimiser l’apprentissage des élèves car ces derniers sont attirés par les nouveaux outils numériques.

La présence d’un tableau tactile aide les enfants à prendre part aux cours, à travailler plus en groupe, à être davantage interactifs. L’écran s’adapte aux besoins de l’enseignant et des élèves grâce à d’une part, sa mobilité lui permettant de convenir à différentes configurations de salle, sa hauteur peut également être réglée rapidement pour s’adapter aux élèves, même ceux en situation de handicap, de toutes tranches d’âge, et d’autre part, par ses applications très utiles et la possibilité de connecter d’autres appareils mobiles à l’écran.

Par ailleurs, le tableau interactif comporte de nombreux avantages que le vidéo projecteur ne possède pas : plus besoin de calibrage, fini les ombres portées par l’utilisateur face à l’écran qui gêne la source lumineuse, plus de lampe chauffante à remplacer…

C’est la commune d’Elancourt dans les Yvelines qui a lancé le tout premier programme d’école numérique en France. En effet, tous les enfants sont dotés de tablettes numériques à l’école élémentaire et au collège, ils utilisent des robots pour apprendre la programmation informatique,  échangent en visioconférences en langue anglaise avec un professeur anglais dès la classe de CP. Chaque classe des écoles d’Elancourt est munie d’un tableau numérique interactif soit 125 tableaux au total. Le bilan de cet investissement ? Des enfants plus concentrés, plus impliqués et surtout, motivés.

Ecole tablette tactile

Le collège public Jean-Philippe Rameau dans les environs de Lyon a également décidé d’expérimenter un nouvel espace de travail. Une salle de classe a été totalement refaite avec du matériel numérique comme un tableau interactif, des tablettes tactiles à disposition des élèves, mais également en jouant sur des couleurs plus attrayantes (vert pomme, orange, violet) et différents matériaux tels que des murs à écriture Velleda ou encore des sièges mobiles. Les enseignants s’y prennent à l’avance pour réserver cette salle pour pouvoir donner cours à leurs élèves de façon plus interactive.

Une nouvelle pédagogie nécessaire

Cependant, il ne suffit pas de remplacer les meubles pour résoudre tous les problèmes de manque d’attention et de concentration des élèves. L’école doit s’adapter et réfléchir aux nouvelles pédagogies à mettre en place. L’enseignant doit repenser son rôle et sa façon de faire cours en mettant l’accent sur la collaboration pour stimuler la curiosité et la créativité des élèves.

Dans certains pays, “la classe inversée” est la nouvelle méthode d’enseignement innovante adaptée aux nouvelles générations. Le principe de cette pédagogie inversée consiste à découvrir les leçons chez soi et à faire les exercices en classe par petits groupes. Cela permet à l’élève de tenir un rôle actif dans sa propre éducation.

En Finlande, pays proposant l’un des meilleurs systèmes éducatifs au monde, l’école est révolutionnée en proposant des cours transversaux par thèmes généraux, et non plus par matières.

Autre tendance pédagogique : la gamification. Les jeux éducatifs, les applications, les outils ludiques sont des exemples de dispositifs inspirés des jeux vidéos qui permettent de valoriser l’apprentissage des élèves grâce à un système de scores, de récompenses et de niveaux de progression. Cette méthode permet aux enfants de travailler leur mémorisation, leur réactivité, leur agilité et d’apprendre plus facilement des langues.

L’idée est d’atteindre un travail davantage participatif où l’enseignant n’est plus le seul porte-voix du savoir, les élèves les plus performants travaillent ensemble et aident ceux qui ont le plus de difficultés. Les enseignants témoignent que la motivation des élèves se fait ressentir plus forte et que la classe de demain sera un réel lieu de partage de connaissances et de savoirs tout en étant connectée, créative et collaborative.

Toutes ces nouvelles méthodes d’apprentissage visent une même promesse : une école meilleure où les élèves s’enrichissent humainement, intellectuellement et technologiquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *