Publié le

Le e-learning, ou comment développer les cours à distance 

Education numérique enseignement distanciel

En présentiel ou à distance, l’enseignement repose sur les mêmes principes. Les élèves  doivent atteindre des objectifs pédagogiques et développer leurs connaissances à travers  différentes activités, évaluées à la fin d’une période donnée. 

Aujourd’hui, de plus en plus de formations évoluent vers le e-learning. Ce modèle offre  plusieurs avantages par rapport au présentiel. Quels sont les défis du e-learning ? Et  comment passer au cours à distance ? 

Une tendance des formations à évoluer vers le e-learning 

Les cours à distance existaient bien avant le e-learning. Vous souvenez-vous des cours  par correspondance ? Peut-être en avez-vous suivi… Avec Internet, ce modèle a évolué, profitant des nouvelles opportunités. 

Les formations s’adaptent pour se tourner vers le modèle e-learning. Et ce, peu importe le niveau scolaire ou l’âge. Les grandes universités internationales délivrent donc désormais des diplômes et des certifications en ligne reconnus. 

Ces cours sont proposés : 

  • En mode asynchrone, où les élèves apprennent à leur rythme, quand et où ils le  souhaitent
  • En mode synchrone, où les élèves doivent être connectés à un moment déterminé  pour suivre une visioconférence ou interagir avec le professeur par exemple.

Comment passer du présentiel au e-learning ?

Utiliser les bons outils

  1. S’inscrire à un outil de visioconférence, pour créer un cours vidéo et être capable  de communiquer à distance. 
  2. Créer un espace de travail collaboratif, pour continuer à échanger et partager avec  les élèves comme vous le feriez dans un cours en présentiel (documents, vidéos à  regarder pour le cours suivant…). Ainsi, tous les échanges sont centralisés et  l’organisation de la classe est facilitée. 
  3. Utiliser un tableau blanc virtuel. Explication : quand vous êtes en classe et qu’un  élève ne comprend pas une notion, vous expliquez avec un schéma. L’aspect visuel  est important pour certains élèves, non seulement pour mieux retenir, mais aussi pour les impliquer dans l’apprentissage. 
  4. Mettre en place un système d’avis et de commentaires. Cela permet à la fois à  l’élève et à l’enseignant de s’améliorer. 

Faire face aux défis du e-learning 

La distance ne doit pas se transformer en absence. Le défi le plus important en matière de e-learning est l’engagement des élèves. Cela passe par la proposition d’activités ancrées dans la réalité, le travail collaboratif, etc. 

En lien avec la motivation, l’autonomie des élèves est aussi un défi majeur. Suivre un  cours à distance exige une certaine discipline. Il faut donc mettre à leur disposition tous les  outils et ressources dont ils ont besoin pour pallier les difficultés et persévérer dans la  réalisation d’une activité. 

Cela implique la maîtrise des supports numériques et des moyens de communication utilisés. Mieux vaut prévoir pour ne pas laisser d’élèves de côté. 

Enfin, vous devez vous ajuster à la compréhension des élèves. En classe, vous pouvez  rapidement identifier les élèves en difficulté et apporter des explications complémentaires.  En ligne, même si des solutions existent, il est plus difficile de vérifier si une notion est  comprise.

Profiter des atouts de ce modèle 

Le principal atout du e-learning est la flexibilité. Les élèves choisissent quand, où et  comment ils suivent un cours. Il suffit de se connecter à une plateforme, télécharger des  documents, visionner des vidéos… Et les échanges virtuels avec les élèves sont tout aussi  riches. 

La facilité d’accès est également un avantage. L’éloignement n’est plus un frein à  l’apprentissage. Le e-learning offre l’opportunité aux élèves d’apprendre dans  l’environnement qui leur convient. Voilà pourquoi vous pouvez suivre des cours des  universités les plus prestigieuses. 

Enfin, le e-learning permet de supprimer les frais d’infrastructure. Les coûts sont réduits, la facture est donc moins salée. 

Enseignement à distance éducation numérique

Quels conseils pour réussir la transition vers  l’enseignement à distance ? 

La pandémie de Covid-19 nous a forcé à mettre en place le télétravail dans le monde  professionnel. Dans le domaine éducatif, la problématique était la même. Les cours à  distance ont ainsi pris le relais sur les cours en présentiel, dans l’urgence. Et il y a eu des ratés, preuve que passer du présentiel au digital ne se fait pas en un jour. 

Cela permet de prendre conscience qu’il faut être équipé pour l’enseignement à  distance. Le passage d’un modèle à l’autre en serait facilité. 

Pour réussir au mieux cette transition, il est primordial de choisir un format de cours cohérent avec ce que vous faisiez en présentiel. Si vous optez pour la vidéo, privilégiez le  pré-enregistrement plutôt que le direct (dans un premier temps en tout cas). 

Offrir un accompagnement collectif ou individuel, en évitant de multiplier les canaux de  communication, est également essentiel. 

Restez disponible et visible en ligne, pour que les élèves n’hésitent pas à vous poser  leurs questions, qu’ils sentent que vous êtes présent et attentif, comme lorsqu’ils viennent  vous rendre visite dans votre bureau en établissement scolaire. 

N’hésitez pas à créer des occasions d’interactivité, par exemple en vous connectant en  même temps que les élèves et en mettant en pause la vidéo pour leur poser des questions.

 

La mise en place de cours à distance nécessite une organisation certaine, du côté de  l’enseignant comme de l’élève. De nouvelles méthodes d’apprentissage, de nouveaux  formats et de nouvelles opportunités émergent. Les atouts de ce modèle ne manquent pas,  mais l’enseignement en présentiel n’est pas près de disparaître.