Publié par Laisser un commentaire

Les dispositifs interactifs arrivent jusque dans les lieux de culte

Technologie tactile don

Lorsque l’on dit que le digital fait son entrée dans des domaines de plus en plus divers, il ne faut pas oublier de mentionner qu’il arrive même à pénétrer des milieux comme la religion. En effet, ces dernières années, des dispositifs interactifs ont fait leur apparition au sein de plusieurs églises. Si cela peut paraître étrange de voir une borne naître à l’entrée d’une église, le digital sait véritablement se transformer et s’adapter à tous les besoins, et se rend très utile dans de tels lieux.

Conserver la sacralité du lieu… avec une touche digitale

Il peut sembler difficile de conserver l’aspect saint et sacré d’un lieu de culte lorsqu’on parle d’y intégrer des outils digitaux. Néanmoins, les dispositifs interactifs sachant se faire toujours plus discrets, ils savent respecter l’environnement qu’est le lieu de culte.

On le voit bien, le digital s’est transformé au fil des années, et sait désormais se faire très discret (comme très voyant !). L’idée, c’est de comprendre les attentes des fidèles, et de proposer un outil qui représente une plus-value. Digitaliser un lieu de culte se trouve être différent de digitaliser un point de vente. Il ne s’agit pas d’attirer ou de fidéliser une clientèle, mais bel et bien d’apporter un certain confort aux fidèles.

Ainsi, il faut trouver des outils qui seront adaptés aux générations fréquentant le lieu de culte, à leurs attentes, leurs besoins. Il faut ainsi trouver des outils polyvalents et faciles à utiliser, comme des bornes ou des écrans tactiles, puisqu’ils sont adaptés et adaptables, avec des configurations qui peuvent aller dans tous les lieux de culte.

Métamorphose de la quête

Au-delà d’outils assez généraux, il est possible d’intégrer des outils plus précis, destinés à certaines pratiques, comme la quête dans les églises. Plusieurs d’entre elles ont opté pour une simplification de la quête.

A la paroisse Saint-François de Molitor, les fidèles peuvent désormais, au moment de la quête, faire une offrande via un « panier connecté », équipé d’une petite borne de paiement. Le fidèle passe sa carte devant la borne, et est débité directement de la somme choisie. De la même manière, plusieurs diocèses français ont mis en place une application permettant de faire des dons, simplement via l’application smartphone !

Dans la même veine, la basilique Sainte-Thérèse de Lisieux, dans le Calvados, a mis en place un « tronc connecté », destiné à la vente des cierges. Au lieu de glisser des pièces dans la fente – pièces que l’on n’a pas forcément sur soi – il est désormais possible de payer avec une carte sans contact, en passant sa carte devant le lecteur. Rapide, pratique, et plus simple que de devoir prévoir des petites pièces !

Le digital dans les lieux de culte, une nouvelle manière de se rapprocher des fidèles

Le digital en lieu de culte, c’est aussi une manière de se rapprocher des fidèles et de leur offrir un nouveau canal d’information, ou même de contact.

Via des bornes, on peut imaginer que les fidèles, ou les visiteuses et visiteurs, puissent consulter des dépliants, se renseigner sur l’histoire du lieu, voire même entrer leur adresse e-mail afin de recevoir ces mêmes dépliants directement sur leur smartphone. Economie de papier, qui permet aux fidèles de disposer de toutes les informations dans leur téléphone.

De la même manière, il peut être possible d’être mis au courant des réunions tenues au lieu de culte, des célébrations, des événements, en entrant son adresse e-mail sur la borne, ou en consultant directement dans le lieu de culte, l’agenda interactif mis à disposition des fidèles. C’est une façon rapide et attractive de se tenir au courant de tout ce qu’il se passe dans le lieu.

Il ne s’agit pas de dénaturer totalement les lieux de culte en y intégrant des outils massifs et imposants. Le digital ayant évolué sur les dernières années, il se trouve désormais adapté pour intégrer quasiment n’importe quel domaine, comme celui de la religion. Pratique et simple à utiliser, le dispositif interactif se plie en quatre pour répondre aux besoins des fidèles, pour faciliter leurs actions, tout en conservant cet aspect sacré que détient le lieu de culte.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *