Publié par

Les projections holographiques tactiles

hélice holographique centre commercial

Les hologrammes représentent un champ de recherche très actif, aboutissant sur des prototypes de plus en plus perfectionnés. Si aujourd’hui, Digilor propose des bornes, des tables, ou encore des totems tactiles, les innovations dans le domaine des projections holographiques pourraient aboutir à des supports inédits pour le futur.

Un processus inspiré d’une ancienne technologie

Des chercheurs britanniques de l’Université du Sussex ont mis au point un système permettant de diffuser des hologrammes que l’on peut voir, entendre, et ressentir tels de véritables personnages réels. Les premières démonstrations de cette technologie ont projeté un papillon battant des ailes, un globe terrestre tournant sur lui-même, ainsi qu’un compte à rebours avec des nombres flottants dans l’air. Le dispositif permettant cette projection holographique tactile s’inspire en fait d’une technologie vintage : celle que l’on peut trouver sur nos vieux téléviseurs, utilisant un balayage monochrome de couleurs si rapide que l’œil humain ne distingue qu’une image.

Une technologie permise par une perle de polystyrène et des ultrasons

Ce processus est possible grâce à un appareil : le Multimodal Acoustic Trap Display (MATD – Affiche de pièges acoustiques multimodaux) qui fonctionne grâce à des hauts parleurs, une perle de polystyrène et des LED. 512 hauts parleurs sont installés sur deux socles de maintien horizontaux, et émettent des ultrasons, ce qui créé un champ sonore 3D inaudible. En modulant ce champ ultrasonique, les scientifiques ajustent tous les bruits et sons nécessaires à l’animation. Grâce à cette modulation, l’animation devient également tactile. Une perle de polystyrène de 2 millimètres de large est emprisonnée dans ce champ et déplacée par les ultrasons, traçant ainsi la forme d’un objet en 3 dimensions. La vitesse de la perle étant d’environ 29 km/h, l’œil humain distingue uniquement l’image finale. Les lumières LED éclairent ensuite la forme tracée par la perle en rouge, vert, et bleu, afin de lui attribuer ses couleurs. L’image étant créée dans un espace 3D, elle est donc visible sous tous les angles.

De belles perspectives pour une multitude de secteurs

Actuellement, le prototype utilise donc une seule perle de polystyrène, et peut créer des images dans un cube d’air de 10 centimètres de côté. Les affichages futurs pourraient cependant utiliser des transducteurs plus puissants, utilisant plusieurs perles à la fois, et permettant donc de créer de plus grandes animations. Grâce à un logiciel informatique, ces perles ne se heurteraient pas. Cependant, le problème de leur éclairage se pose. Cette révolution dans le domaine des projections holographiques pourrait donc être utile et apparaître dans plusieurs secteurs, par exemple la biomédecine, le design ou encore l’architecture ! Dans le domaine de la communication, des applications telles que Skype pourraient notamment être révolutionnées, permettant ainsi d’appeler ses proches et de les voir projetés comme s’ils étaient à nos côtés. Dans le secteur du divertissement également, ces projections holographiques permettraient de proposer des expériences plus immersives, mettant à épreuve nos cinq sens, par exemple en créant un écran 3D interactif.