Publié par Laisser un commentaire

L’information d’avancée des chantiers au grand public grâce aux dispositifs tactiles

Borne tactile de chantier

Si le digital permet, en interne, de mieux contrôler la gestion de la clientèle et du stock, c’est aussi un parfait outil à mettre entre les mains du grand public, surtout lorsqu’il s’agit de lui fournir des informations en temps réel, et dont ils ne pourraient pas disposer sans des dispositifs digitaux. C’est notamment le cas sur les chantiers. Le public a le droit de se rendre compte des avancements des travaux, parce qu’ils ont investi, parce qu’ils veulent connaître la date d’ouverture de tel service, ou par simple curiosité.

Simplifier l’accès et la présentation des données BIM

Tout d’abord, qu’est-ce que les données BIM ? BIM, pour Building information modeling, est une stratégie ou une technologie qui vise à utiliser des modèles 3D intelligents, afin de modéliser l’avancement et la conception, dans le domaine de la construction et de l’architecture.

L’utilisation et la mise en place de données BIM est très intéressante lorsque l’on souhaite mettre à disposition du public les informations sur la conception et le déroulement du chantier. Pourquoi ? Parce que cela traduit des plans en 2D en des modèles 3D, qui sont beaucoup plus parlants pour le grand public, qui peut naviguer, à la fois dans ce à quoi ressemblera la construction lorsqu’elle sera finie, mais aussi dans le « chantier » lui-même, en fonction de l’avancement en temps réel dudit chantier.

L’idée, c’est de mettre à disposition du public, à l’extérieur du chantier, une borne ou une table tactile, adaptée à ce type d’utilisation (avec réglage intelligent de la luminosité, résistant aux intempéries et aux différences de température, etc). Les passant.e.s pourront ainsi naviguer librement dans un chantier virtuel, dématérialisé.

Un meilleur suivi du chantier

Au-delà du besoin d’informer le grand public, les dispositifs tactiles permettent d’assurer un meilleur suivi du chantier et de son avancement, tant à disposition des intéressé.e.s que pour les investisseur.use.s, et les acteur.ice.s du chantier.

Via une borne de chantier ou des outils intuitifs comme des « armoires de chantier », comme utilise la PME Glocel, et permettant, en interne, de consulter les plans, de la documentation, mais aussi de faire des visioconférences. La digitalisation de l‘espace que représente le chantier bénéficie à tous les acteur.ice.s, en assurant un suivi au jour le jour, en proposant une vue d’ensemble des différentes parties du chantier.

C’est une manière pour les différent.e.s acteur.ice.s de se réapproprier l’espace. Pour les ouvrier.ère.s, c’est l’idée d’avoir une vue plus globale de l’espace de travail, qui peut parfois se trouver être très grand. Pour les investisseur.ice.s, on cherche plutôt à garder un oeil sur le bon déroulement du projet. Et pour le grand public, il s’agit de rester informé.e.s de la modification de l’horizon de son quartier ou de sa ville.

Les dispositifs tactiles offrent l’opportunité au grand public de s’informer sur l’avancée des travaux, et de lui offrir une vue d’ensemble du chantier. De l’extérieur, se rendre compte de l’avancement d’un chantier peut être difficile, et les bornes interactives sont un parfait moyen de rester en contact avec les intéressé.e.s, et de leur fournir, en temps réel, des informations ainsi qu’une vue générale de l’état du chantier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *