Publié par Laisser un commentaire

La borne tactile pour rendre service aux plus démunis

Borne tactile aide démunis

Alors que le digital s’intègre partout, et surtout pour améliorer les ventes dans les magasins, certaines organisations et structures ont décidé de saisir cette opportunité du digital dans l’optique de venir en aide aux plus démunis. Même les organisations à but non lucratif se servent du digital et des outils tactiles pour faciliter la vie de celles et ceux dans le besoin, notamment dans leur gestion administrative.

A Strasbourg, le digital, coffre-fort des papiers les plus précieux

Comme l’indiquent de nombreuses personnes sans domicile fixe, un des problèmes de vivre dans la rue ou en foyers, c’est de n’avoir nulle part où stocker ses documents, que cela soit des pièces d’identités, des photos de famille, ou des documents administratifs.

L’association strasbourgeoise Entraide le Relais a souhaité remédier à cette problématique, en mettant à disposition de celles et ceux qui en auraient besoin, une borne digitale et tactile, permettant de stocker de manière digitale, en les numérisant, ses papiers les plus importants.

Equipée d’un scanner et d’un écran tactile, cette borne permet de scanner ses documents. Avec un identifiant et un mot de passe, les utilisateur.ice.s peuvent ainsi mettre à l’abri des intempéries, des pertes ou des vols, leurs documents. Cette « bagagerie électronique » est très utile et simple à utiliser, avec un mode d’emploi traduit dans plusieurs langues, et l’association propose également des stages d’informatique, en parallèle, pour permettre une autonomie complète en ce qui concerne le digital, dans toutes ses formes.

Les mairies et l’accès aux services administratifs

De nombreuses mairies françaises ont également mis en place des bornes interactives, à l’intérieur ou à l’extérieur, afin de donner accès à toutes les informations nécessaires.

Si ces services ne sont pas exclusivement destinés aux personnes sans domicile fixe, ou en situation difficile, ils sont pour autant très intéressants, notamment pour les personnes n’ayant pas d’accès direct ou régulier à un ordinateur avec internet. Leur utilisation est gratuite, plus besoin d’aller dans un cybercafé pour avoir accès à internet.

Ces outils permettent de consulter les procédures et les documents nécessaires pour chaque type de rendez-vous, les événements qui vont avoir lieu dans la ville, mais aussi les rencontres utiles. Ces bornes s’imposent donc comme un incontournable de toute mairie qui souhaite inclure tous les habitant.e.s de la ville, qu’elles aient un accès internet chez eux ou non.

Une lutte plus large contre la fracture numérique

Au-delà d’une grande aide aux personnes dans le besoin, ces dispositifs et ces logiciels s’inscrivent plus largement dans une optique de lutte contre la fracture numérique.

Sans être sans domicile fixe, de nombreuses personnes n’ont pas accès, par manque de moyens, à internet ou à un ordinateur. Il s’agit, pour ces associations et ces mairies, de donner une chance à tout le monde, d’avoir accès au mêmes informations et aux mêmes services.

Cette lutte contre ces inégalités d’accès se révèle nécessaire, puisque près de 17% des français n’ont pas d’accès à internet. Soit plus de 11 millions d’individus ne pouvant pas utiliser internet chez eux. Il est alors primordial d’implanter des outils permettant d’avoir accès à internet, de manière complète et gratuite, et il s’agit là du rôle des ONG ainsi que des mairies, afin de se rapprocher des habitant.e.s.

Le digital n’a pas que pour objectif de fidéliser des client.e.s et d’apporter du profit. Il touche des domaines beaucoup plus larges, comme celui du social. Les ONG se saisissent des outils à leur disposition afin d’aider les plus démunis et les personnes dans le besoin, afin d’offrir des services modernes, sécurisants, tout en luttant contre des inégalités d’accès à internet toujours plus fortes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *