Publié par Laisser un commentaire

La digitalisation au sein de l’univers cosmétique

Digitalisation univers cosmétique beauté

Des salons de coiffure aux boutiques de produits de beauté, le cosmétique a su se saisir du digital pour se moderniser et proposer des services nouveaux. Chaque boutique a su se l’approprier, à leur manière, pour en faire une vraie valeur ajoutée.

La connectivité dans les boutiques

De plus en plus d’enseignes de cosmétiques se lancent dans la digitalisation de leurs points de vente, et cela passe bien souvent par mettre en œuvre la connectivité.

A l’image de Marionnaud ou de Sephora, les différentes marques savent mettre à profit les différents outils à leur disposition. Il est désormais commun, voire attendu,  de pouvoir accéder à un click and collect, que ce soit via une application mobile (ou un site internet), soit directement dans le point de vente.

Dans le même ordre, le wifi gratuit, et parfois même haut-débit, se développe de manière sporadique dans les boutiques de cosmétiques. Loin d’être un geste totalement altruiste, le wifi permet d’attirer les clients, et de leur permettre de partager ses produits et expériences en ligne, plus facilement. Tout comme les « miroirs à selfie », qui, connectés aux réseaux sociaux, permettent aux clients de se prendre en photo après leur mise en beauté ou avec leur nouvelle coiffure, et de partager ça avec leurs proches. Autre élément attractif : les stations de recharge connectées, qui permettent aux clients de recharger leur téléphone le temps de leur shopping. Concernant l’encaissement, lui aussi tend à se digitaliser. Marionnaud a opté pour l’encaissement mobile via des tablettes, et on peut imaginer des caisses automatiques, pour rendre le passage à la caisse plus rapide. Cela enrichit et fluidifie l’expérience shopping.

Enfin, il est désormais possible de prendre rendez-vous en ligne, dans certains salons de coiffure, ou dans les centres comme le Passage Bleu, de choisir les services souhaités le jour J, et tout ça, via des applications mobiles adaptées et personnalisées pour chaque boutique. On peut ainsi personnaliser l’offre de services, en proposant des promotions, ou des informations sur les produits qui seront utilisés.

L’affichage digital : remettre le produit et le service au cœur de l’expérience

Au-delà de la connectivité in store, l’affichage digital prend de plus en plus d’envergure dans les magasins de cosmétiques.

A l’instar du « Flagship store » de Marionnaud, les vitrines connectées sont monnaie courante, et synonymes d’attractivité. Grands panneaux à l’affichage dynamique, voire tactile, ils permettent aux clients d’avoir un aperçu des produits, de la marque, de l’ambiance. Ces vitrines digitales boostent véritablement le trafic. Sephora aussi s’est penché sur la question, et a disposé, dans certains de ses magasins, des écrans, placés en haut des murs, qui diffusent des vidéos en rapport avec les nouveaux produits ou nouvelles thématiques abordées par la marque. Ces écrans sont également utilisés, notamment dans les salons de coiffure ou les centres beauté, afin d’inspirer les consommateurs, ou d’afficher les promotions,

De même, des bornes ou totems tactiles peuvent être installés, avec des applications didactiques, voire ludiques, afin de faciliter les choix des clients, de leur permettre de voir les produits disponibles, de se renseigner sur leurs informations. L’enseigne Sephora, elle, a fait le choix de mettre en place un catalogue digital, que l’on peut consulter via des bornes, ou sur le site internet (grâce au wifi !). Cela rend le choix plus simple pour les clientes, qui ont tous les produits, disponibles au bout des doigts. Mais c’est aussi une stratégie, puisque cela permet de réduire l’espace du point de vente : tous les produits n’ont pas besoin d’être affichés et on peut opter pour une boutique plus petite, et donc moins coûteuse. De même, le Passage Bleu dispose d’une carte de services, disponible pour les clients et les conseillers.

Le tactile pour augmenter l’interactivité

Passage Bleu digitalisation maison beauté cosmétique

C’est bel et bien le tactile qui, en plus de la connectivité et de l’affichage digital, vient compléter le panel d’outils que les enseignes cosmétiques mettent à disposition de leurs clients.

Un outil qui attire énormément, c’est l’installation d’étiquettes NFC sur les produits. Les clients peuvent ainsi poser les testeurs sur des bornes, et obtenir la fiche de renseignements des produits. Encore une fois, c’est un moyen de gagner de la place. On peut imaginer ne mettre que des testeurs, et ensuite, grâce à un système de click and collect, récupérer le produit désiré par la suite.

Aussi, les tables sensorielles font fureur dans les centres beauté. Tester les produits, consulter les informations détaillées sur les prestations, regarder des vidéos sur les produits… Le soin devient interactif, et le centre se fait de plus en plus attractif ! Et à l’aide d’applications personnalisées, l’enseigne peut devenir totalement digitale, et représenter un levier de communication entre le client et la marque, en lui apportant une valeur ajoutée.

Digitalisation maison de beauté cosmétique

Le client se sent privilégié. Les dispositifs tactiles font, en effet, du client le maître des services qu’il veut et qu’il reçoit. Ils peuvent inviter leurs proches, noter les soins reçus, laisser des avis pour que les centres améliorent leurs offres. De même, on peut avoir la possibilité d’offrir aux clients un espace, un compte client personnalisé, pour, par la suite recevoir des offres adaptées.

Le digital dans l’univers cosmétique développe l’attractivité, l’interactivité, et donne au client le sentiment d’être privilégié. L’objectif marketing des enseignes est de basculer vers le multicanal, qui permet de fidéliser la clientèle, tout en leur proposant une expérience shopping unique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *