Publié le

Quel lien entre réseaux sociaux et dispositifs interactifs ?

Wall Socia Media followers instagram

Nombreux sont les secteurs qui proposent une approche multicanal pour une expérience visiteur ou client toujours plus riche. Les bornes tactiles, totems interactifs ou encore tables digitales se multiplient au sein de l’univers retail et de tous les établissements culturels.

Quelques exemples pour mieux situer ce phénomène en pleine expansion :

  • Chez certaines enseignes sportives (Décathlon, Adidas, Nike), vous avez la possibilité sur une borne de vérifier les stocks de chaussures pour toutes les paires afin de connaître leur disponibilité en magasin. Si elles ne le sont pas, vous pouvez alors les commander directement sur la borne et vous les faire livrer à l’adresse de votre choix ou venir les chercher en magasin.
  • Au sein des musées, on retrouve de plus en plus de bornes tactiles et de tablettes pour donner des compléments d’informations sur les collections et œuvres. On y découvre l’histoire de chaque pièce, des vidéos ou images d’époques pour mieux situer son contexte.
  • Les agences immobilières s’affranchissent des panneaux et affichages print au profit d’écrans et de vitrines digitales pour moderniser leur affichage et proposer une meilleure visibilité sur chaque logement (galeries photos, visite virtuelle,…).

Les exemples de ce genre sont extrêmement nombreux, mais qu’en est-il de l’intégration des réseaux sociaux au sein de ce type d’application ? Devant les millions de comptes présents chez les géants du domaine (Facebook, Twitter, Instagram,…) y a-t’il des passerelles qui sont faites pour valoriser les communautés des marques et interagir avec elles ?

L’actualité et les feeds sur dispositifs interactifs

Plusieurs enseignes ont déjà utilisé nos applications tactiles pour interagir et valoriser leur communauté. Sur les salons professionnels par exemple, on retrouve généralement sur les bornes tactiles qui intègrent un plan interactif, une rubrique dédiée à l’actualité. Le lien est fait avec le compte Twitter des organisateurs pour voir passer toutes les actions sur le salon depuis la borne (photos des intervenants, jeux concours à ne pas louper, extrait des conférences et planning, etc…). On y retrouve également des livres d’or où les visiteurs peuvent laisser un message sur la borne ou se prendre en selfie via la caméra intégrée et les messages se diffuseront ensuite automatiquement sur le compte Twitter.

La valorisation des communautés sur les dispositifs tactiles

Les marques font de plus en plus le lien entre leurs magasins et leurs communautés présentes sur les réseaux sociaux. L’objectif est de valoriser chaque fan/client de la marque afin d’en faire de nouveaux prescripteurs et de gagner en visibilité auprès d’un plus large public.

Chez Sephora par exemple, les abonnés Instagram peuvent identifier la marque sur le réseau social ou utiliser certains hashtags pour être facilement repérables. Ils publient des photos d’eux avec des produits de la marque et auront ainsi la possibilité d’être visibles dans certains magasins via des wall social media ou des galeries photos sur des bornes interactives. Sephora valorise ainsi ses followers instagram auprès de nombreux prospects et clients, ce qui crée une relation privilégiée et consolide leur fidélisation client.

Faciliter la transmission de candidatures pour la recherche d’emploi

De gros cabinets de recrutement en ressources humaines mettent des bornes tactiles à disposition dans leur hall d’accueil pour postuler à la recherche d’emploi. Mises en lien avec LinkedIn, elles permettent aux visiteurs de candidater à un job directement sur la borne en y renseignant seulement son nom et prénom et l’application va alors identifier la page LinkedIn et postuler en direct.

Ce type de dispositifs avec la possibilité d’imprimer des annonces ou de candidater directement via une borne commence même à être utilisé au sein des mairies, des CCAS et parfois même jusque directement dans la rue sur un support outdoor qui résiste aux intempéries et à toute tentative de vandalisme.

L’envoi de carte postale virtuelle

Dans certaines grandes villes, des totems tactiles outdoor sont proposés sur des places particulièrement attrayantes comme c’est le cas à Lisbonne par exemple. Les touristes peuvent se positionner devant, seuls ou à plusieurs et prendre plusieurs photos grâce à une application tactile avec webcam intégrée et un retardateur. Ils peuvent décider de partager les photos sur les pages Instagram ou sur des espaces web de la ville afin d’être mis à l’honneur et de pouvoir donner des nouvelles à un grand nombres d’amis. Bien souvent, ce genre de dispositifs offre aussi la possibilité de s’envoyer les photos par mail afin de pouvoir les partager et de remplacer les cartes postales par des cartes virtuelles.

Les réseaux sociaux commencent à être présents au sein des différents dispositifs interactifs (bornes interactives, totems tactiles, tables digitales, écrans numériques). Leurs intégrations n’en sont encore qu’à leurs prémisses et leurs différents usages devraient considérablement se développer dans les mois à venir.