Publié le

L’ optique digital

Optique digitale tactile

 

Le secteur de l’optique s’approprie les technologies tactiles afin d’acquérir des clients et de développer les ventes.

Une stratégie cross-canal pour une optique connectée

Certaines grandes chaînes de magasins d’optique se sont dotées de magasins pilotes tout-digital, où les appareils tactiles sont mis au service de la communication commerciale. Dans les vitrines ou dans l’espace même du magasin, des écrans tactiles mettent en valeur les offres du moment et fluidifient le parcours client, en lui permettant de naviguer entre les différentes offres et formules. L’intégration de bornes et d’écrans interactifs dans les magasins permet d’assurer la continuité du processus d’achat, qui commence souvent en ligne lorsque les clients consultent les différentes montures disponibles. Ces dispositifs autonomisent davantage les clients, qui peuvent choisir de les utiliser avec ou sans les professionnels présents en magasin.

Optique magasin connecté phygital

La réalité augmentée au service des opticiens

Des applications de réalité augmentée adaptée aux besoins des opticiens ont vu le jour. Leurs fonctionnalités sont nombreuses : elles permettent aux vendeurs de mesurer les visages et de déterminer les montures les mieux adaptées à leur morphologie en calculant, à partir des traits et de la carnation des individus, les formes de lunettes qui leur iraient le mieux. Incroyablement précises, ces applications prennent des mesures allant jusqu’au dixième de millimètre.

En outre – et c’est sans doute leur fonctionnalité la plus populaire, ces applications permettent d’essayer virtuellement des milliers de montures, étendant largement la gamme présentée en point de vente. Il devient alors possible de se prendre en photo avec divers modèles pour ensuite les comparer – un avantage considérable, quand on sait combien il peut être long d’essayer plusieurs paires de lunettes les unes après les autres pour savoir laquelle est la plus adaptée. Ici encore, le niveau de précision de la réalité augmentée est telle que les tablettes sur lesquelles les applications sont installées peuvent simuler des verres à valeur ajoutée, en montrant par exemple l’effet des traitements UV, des antireflets ou des verres teintés.

Ces applications, que le client peut utiliser seul ou avec son opticien, transforment la relation commerciale en la rendant plus interactive et en conférant un rôle plus actif au client. Améliorant l’expérience client, elles assurent aussi un bouche-à-oreille plus efficace, de sorte que les magasins pilotes s’étant dotés de tablettes équipées de tels logiciels ont vu leur chiffre d’affaire augmenter de manière significative grâce à ces technologies.

Optique technologie tactile

Vers un kiosque exclusivement virtuel ?

On peut dès lors imaginer une vente de lunettes entièrement dématérialisée, où les magasins d’optiques se transformeraient en de petits kiosques dotés d’applications d’essayage virtuel et liés à un stock délocalisé. Les lunettes seraient alors commandées et livrées à l’issue d’un processus d’essayage et d’achat exclusivement digital et rendu, par là même, plus rapide et efficace. Un tel modèle permettrait aux différents kiosques de mutualiser leur stock et, surtout, de diminuer l’espace au sol nécessaire pour réaliser un volume de ventes au moins aussi important que dans les magasins classiques.

En somme, l’optique est une énième illustration de la manière dont l’introduction des technologies tactiles dans un secteur profite à toutes les parties prenantes, des producteurs et vendeurs aux utilisateurs et consommateurs finaux. Dans ce cadre, Digilor peut accompagner les entreprises d’optiques soucieuses de prendre le virage digital, en leur fournissant les équipements adaptés et en les conseillant sur les manières d’en optimiser l’utilisation.