Publié le

Le robot anti-covid

Robot Covid gestes barrières

Alors que les pays du monde entier poursuivent leur combat contre le COVID-19, de nombreuses entreprises technologiques recherchent des moyens innovants pour lutter contre la propagation du virus. Tandis que des milliers d’individus du personnel soignant et de sécurité ont été infectés à travers le monde, le besoin de développer des technologies pour limiter les interactions physiques sans compromettre le lien humain s’est rapidement fait ressentir. C’est dans ce contexte que la start-up RoboAds Inc., domiciliée aux Émirats Arabes Unis, a développé un kiosque robotique qui permet à la fois de diffuser des messages vidéos ou de mettre en relation des utilisateurs avec un membre du personnel soignant.    

Rapprocher les individus sans compromettre la sécurité de chacun

Ce robot est doté de quatre écrans de 55 pouces d’une résolution 4K ainsi que de deux scanners de technologie LIDAR afin de repérer et éviter les obstacles à 360 degrés pendant le déplacement du robot, que ce soit dans un hôpital, dans un magasin ou un espace public. Le robot peut également être équipé de dispositifs supplémentaires telles que des caméras thermiques afin de détecter les personnes ayant une température corporelle élevée, pouvant être signe d’une infection au COVID-19. Cette technologie permet de sauver des vies en détectant suffisamment tôt les personnes potentiellement infectieuses et limiter les interactions. Les utilisateurs peuvent être mis en relation avec un médecin pour une consultation à distance. Cette méthode de téléconsultation, de plus en plus utilisée par les médecins généralistes et par les hôpitaux, permet à la fois de limiter les interactions du personnel médical et des patients, geste barrière indispensable pour freiner la propagation du virus.

Utilisé dans le contexte d’un magasin, RoboAds permet d’attirer les clients comme le mentionne le créateur, car les personnes sont naturellement intriguées par cet objet de technologie. Les écrans multiples peuvent être utilisés pour une présence à distance des vendeurs afin d’assister les clients qui le souhaiteraient. Cela permet d’une part, de limiter le nombre de personnes dans les espaces clos, et d’autre part d’offrir un support à la clientèle dans des magasins qui manqueraient de personnel. 

Diffuser efficacement les messages de santé publique

Lorsque le robot n’est pas utilisé pour mettre en relation un utilisateur avec un médecin, ce dernier peut également être utilisé pour diffuser des messages de santé publique tels que le rappel des différents gestes barrières. En plus de ces messages, le robot inclut des vidéos instructives pour rappeler aux personnes la manière dont mettre le masque pour être protégé efficacement ou comment se laver les mains. De nombreuses autres caractéristiques sont en cours de développement telles que la détection des individus qui ne portent pas le masque, déclenchant un rappel automatique et la diffusion d’un message selon lequel il est nécessaire de prendre les mesures adéquates dans ce contexte épidémique. Également, de nouvelles technologies en lien avec la reconnaissance faciale et la réalité augmentée sont en cours de développement. En effet, le robot pourra être capable de détecter et reconnaître les expressions faciales des utilisateurs afin de diffuser les messages adéquats selon leurs émotions.

Démocratiser l’utilisation des robots dans la détection et prévention de maladies

L’utilisation des robots dans de nombreux domaines se démocratise de plus en plus, notamment dans le domaine médical. La demande en soins de la part des populations ne cesse de croître depuis plusieurs années, jusqu’à atteindre un point critique où le système médical entier est mis sous pression lors de situations épidémique comme nous connaissons actuellement. Dans un tel contexte, la téléconsultation s’est déjà révélé être un outil efficace pour protéger les populations et permettre aux individus avec d’autres pathologies d’accéder facilement à leurs soins. En plus de cela, l’utilisation de robots permettant de détecter des pathologies simples au moyen d’un arbre de décision selon les symptômes de l’individu, offrirait la possibilité de soulager davantage le système de santé dans son ensemble. Si nécessaire, le robot pourrait en dernier recours mettre le patient en lien avec un praticien pour obtenir une aide personnalisée.