Publié le

Vitrine interactive : digitalisation des points de vente

Vitrine interactive point de vente

Alors que les consommateurs sont de plus en plus abondés en informations et sollicités de manière croissante, l’utilisation des solutions digitales en points de vente physiques apparaît comme un élément central de différenciation vis-à-vis des commerces traditionnels. A ce titre, la vitrine interactive, employée de manière promotionnelle ou sur le long terme, permet de capter l’attention des clients potentiels tout en déployant une interface interactive efficace. Elle s’inscrit pleinement dans une approche cross-canal contemporaine, malgré des limites liées aux habitudes de consommation des shoppers.

La vitrine interactive, un outil d’interaction qui profite de la digitalisation

 L’importance du premier contact

Comme le note Brian Walker dans un article publié sur le site Inside Retail, le commerçant ne dispose que d’un temps restreint pour attirer le consommateur, trois secondes au maximum ! En conséquence, la première impression transmise doit être la bonne, au risque de provoquer l’indifférence la plus totale des passants. C’est pourquoi la définition d’une identité de marque forte et assumée est absolument centrale, notamment via la digitalisation des points de vente et de leur interface première, la vitrine, grâce aux solutions numériques pensées par DIGILOR.

 La vitrine interactive comme nouvel outil d’approche

Les vitrines digitales, dont l’installation est actuellement en plein essor grâce à la multiplication des initiatives de grandes marques (Sony, Rebbecaminko ou TOMS entre autres), offrent un triple avantage dans la relation-client. Elles permettent tout d’abord aux enseignes d’être en phase avec leur client, puisque plus de 91% des français reconnaissent que la technologie tactile leur simplifie la vie. Elles constituent ensuite un atout logistique important avec l’intégration de contenus dématérialisés qui offrent de multiples possibilités d’agencement, donc un rendu visuel intéressant pour le consommateur. Elles présentent enfin un aspect ludique et interactif qui révolutionne l’expérience d’achat pour en faire un instant unique en comparaison avec les procédés traditionnels de vente.

Une digitalisation au cœur de l’approche cross-canal

Les installations expérimentales de vitrines interactives, que ce soit dans le centre commercial de Westfield à San Francisco sur l’initiative d’Ebay ou dans le quartier Shibuya de Tokyo pour la marque Parco, s’inscrivent au cœur de la transformation cross-canal qui touche le commerce contemporain. Les commandes sur vitrine interactive sont ainsi réglées via l’application PayPal sur smartphones. Par ailleurs, de nombreux QR codes sont intégrés aux fiches-produits pour permettre aux consommateurs d’en savoir plus. L’achat via vitrine interactive permet enfin la récupération de données personnelles / ou datacatching (adresse mail, numéro de téléphone), centrale dans le programme de fidélisation des clients. Ces données servent ensuite à personnaliser l’offre faite pour maximiser le taux de conversion des intéressés. La digitalisation des points de vente constitue donc un outil de rapprochement des mondes physique et digital du commerce moderne.

 

Une technologique en quête de progrès

Pour autant, certaines barrières à l’achat persistent. La première concerne le bousculement des habitudes de consommation traditionnelles. Le format des vitrines interactives expose ainsi l’activité du client à l’ensemble des interlocuteurs présents à proximité. L’intimité de l’achat s’en trouve brisée, ce qui serait de nature à refouler les envies de certains. Par ailleurs, si la vitrine interactive garantie l’autonomie totale du client dans son expérience d’achat, elle remet largement en question le rôle du conseil de vente et du vendeur, que les consommateurs continuent d’apprécier. Il s’agirait donc de moderniser les points de vente via les solutions digitales pensées par DIGILOR sans pour autant détruire la dimension humaine de la vente.

La vitrine interactive représente donc un outil particulièrement intéressant dans le processus de digitalisation des points de ventes contemporains. Elle constitue en effet l’interface de premier contact avec le client, celle sur laquelle repose l’image de la marque. Son développement s’avère donc crucial, d’autant plus qu’il se place au cœur de l’approche cross-canal du commerce moderne. Pour autant, sa pratique rencontre quelques obstacles de consommation qui nécessitent une forme d’accoutumance de la part du consommateur. La banalisation des solutions numérique de DIGILOR devrait néanmoins permettre de lever ces dernières barrières.