Publié le

Expérience client digitale : l’exemple de Tailor Corner et ses bornes interactives

Tailor Corner magasin connecté

En 2012, deux anciens de l’Ecole centrale d’éléctronique de Paris, Fabien Barrois et Mehdi Cheddadi, s’associent pour mettre à profit leurs compétences d’ingénieur en créant le premier webstore de prêt-à-porter sur mesure. L’ambition est alors de casser les codes d’un marché vestimentaire perçu comme très élitiste en proposant un magasin connecté aux prix démocratisés.

Le sur-mesure connecté

Ainsi, un premier magasin est lancé en octobre 2013 dans le centre commercial Les Quatres Temps à La Défense, espérant séduire la population du quartier d’affaires parisien. Afin d’allier fabrication sur-mesure et rapport qualité-prix compétitif, les fondateurs font le choix d’un magasin connecté directement à un site web et une application smartphone. Le magasin n’est donc qu’un point d’accès à une expérience client qui peut se poursuivre online à tout moment.

A la première visite en magasin, les mesures du client sont prises et archivées instantanément, étant accessible dès lors sur le compte de celui ci. Si des salles d’essayage sont présentes en boutique, l’atout clé de Tailor Corner est de pouvoir personnaliser son costume ou sa chemise sur une borne connectée mais également online, sans se déplacer en magasin.

Les quelques 200 tissus proposés sont disponibles en magasin et renouvelés de façon saisonnière, rassemblés en collections que les fondateurs se voient bien présenter en défilé à terme. Chaque tissu est accompagné d’un QR code que le client peut scanner via une scanneuse mise à disposition ou un smartphone afin de l’enregistrer sur son compte. L’idée est ainsi de faciliter les synergies entre offline et online en permettant au client de sélectionner son tissu physiquement avant de personnaliser sa coupe depuis son compte.

C’est cette complémentarité qui permet à Tailor Corner de proposer des prix très compétitifs: 70 euros la chemise et à partir de 300 euros le costume, sur-mesure et entièrement personnalisables. Afin de ne pas se fermer la porte du haut de gamme, la boutique propose des prix allant jusqu’à 600 euros le costume, avec des tissus de qualité issus de grands couturiers tels que Cerruti ou Dormeuil.

Tailor Corner expérience digitale

Une stratégie payante

Si la stratégie de Tailor Corner semblait risquée dans un marché très concurrentiel dominé par des grandes enseignes multinationales, la marque a l’air d’avoir rencontré son public en se distinguant par le commerce connecté. En effet, après un décollage plutôt lent les premiers mois, la boutique a réalisé 1 million de chiffre d’affaire en 2013 pour sa première année d’exploitation. Plus encore, les fondateurs revendiquent un taux de fidélisation fort avec près de 30%: la volonté de cibler toutes les CSP sans distinction s’avère avoir été profitable à Tailor Corner.

Désormais, la marque se développe et étend son réseau de webstores: deux nouveaux magasins ont ouvert récemment à Paris. Les fondateurs souhaitent procéder de façon évolutive afin d’afiner les rouages de la machine avant de passer à une plus grande échelle territoriale. Compte tenu de leur marché, le sur-mesure, ils considèrent le facteur qualité comme primordial, quitte à se développer plus lentement. Cependant, ils sont pour l’instant les seuls acteurs sur le marché du sur-mesure connecté.