Publié le Laisser un commentaire

Les magasins connectés à connaître

Digital concept store

Lorsqu’il s’agit de digitaliser le point de vente, les enseignes ont plusieurs solutions à leur disposition. La connectivité est devenu un enjeu important, c’est pourquoi de nombreux magasins s’y sont lancés, grâce à une multitude d’outils divers. Et en la matière, plusieurs magasins sortent du lot et s’illustrent par l’utilisation adéquate des produits connectés.

La NFC, ou la connectivité étendue à tout le magasin

Une solution largement adoptée est celle de la NFC. Elle permet de connecter tous les produits du magasin à un système central. Les utilisations dépendent ensuite des choix de chaque magasins : la NFC permet parfois de remplir un panier virtuel avec les produits pour faciliter le paiement, et dans d’autres boutiques, elle sert au client à pouvoir consulter la fiche technique des produits.

Miliboo a fait le choix, pour son magasin de la rue Réaumur, d’installer ce système de NFC. A l’entrée dans la boutique, les clients s’équipent d’une carte NFC, et, si ce n’est déjà fait, ils sont invités à installer sur leur smartphone l’application de l’enseigne. Grâce à la carte, les clients choisissent les articles, qui s’ajoutent à leur panier virtuel. Ce dernier peut être consulté via l’application. Au passage à la caisse, le client rend la carte NFC, et paie ses achats, qu’il pourra soit récupérer en magasin soit se faire livrer à son domicile.

Dans la même idée, Sephora a également mis en place une carte NFC que chaque client récupère à l’entrée. Il va scanner les produits qu’il souhaite ajouter à son panier virtuel. Il peut même sélectionner des produits qui ne sont pas présents en magasin, grâce à des tablettes numériques ou des bornes, qui parsèment la boutique.

Les écrans connectés, le point de rencontre entre le client et le digital

Ecrans géants ou écrans tactiles, ces outils représentent un concentré de digital et de connectivité. Qu’ils soient sous la forme de tablettes connectées permettant de consulter le catalogue de la marque, ou qu’ils permettent de créer des produits personnalisés, les écrans connectés sont un véritable atout pour les enseignes.

Une nouvelle fois, Miliboo s’illustre par sa digitalisation réussie. Les écrans tactiles de la marque « up to you » permettent au client de personnaliser les meubles de la marque. Ils offrent une possibilité de s’approprier totalement les produits, et en font une part de l’identité de l’enseigne.

Quant à Boulanger, dans sa boutique Boulevard des Capucines, les écrans connectés sont partout. Des tablettes tactiles sont là pour orienter les clients, pour qu’ils puissent consulter les fiches techniques des produits, mais aussi pour pouvoir naviguer sur le catalogue du magasin. D’une autre dimension, des écrans de 3 mètres de large servent à la présentation de produits ou à un affichage dynamique.

Enfin, Karl Lagerfeld, Boulevard Saint Germain, a jonché sa boutique d’écrans tactiles. Des tablettes permettent de contrôler un mur d’écrans géants, et servent à présenter les produits des collections de la marque. Dans les cabines d’essayage, un écran permet de se prendre en photo, afin de partager la tenue sur les réseaux sociaux.

Les tables digitales et interactives, s’approprier la marque du bout des doigts

Plus grandes que des tablettes mais tout aussi faciles à utiliser, les tables digitales ont de nombreuses utilités lorsqu’elles sont installées dans les points de vente. Pour certaines boutiques, le principal atout des tables est qu’elles font gagner de la place. Grâce à elles, plus besoin d’avoir tous les produits présents dans le magasin, puisqu’elles peuvent donner accès au catalogue, et à un click and collect.

C’est le pari qu’a fait Sephora. Alors que l’enseigne dispose de près de 14 000 produits, seulement 3 500 sont physiquement présents. Néanmoins, les clients ont accès à la totalité des références du magasin, via des écrans et tables tactiles, leur permettant de consulter le catalogue du magasin. Ainsi, la boutique occupe un espace restreint de 130m2, ce qui est un avantage majeur dans des endroits où le loyer est très élevé.

Chez Harman, le spécialiste du son dont la boutique se trouve sur Madison, la connectivité est regroupée dans une table digitale au centre du magasin. Le client peut y rechercher le produit souhaité. La gamme complète des références se trouve au bout de ses doigts, et il peut aisément trouver LE produit dont il a besoin, grâce à divers filtres, catégories et comparatifs.

Dans le retail, c’est Rebecca Minkoff qui se dote à la perfection d’outils connectés. La marque américaine a installé, dans sa boutique, un miroir interactif qui révolutionne la cabine d’essayage. Le client peut choisir le produit, la taille, la couleur, qu’il peut demander à se faire livrer dans sa cabine. Et en attendant son produit, il peut continuer la navigation dans le catalogue via la vitrine connectée installée dans chaque cabine.Concept store digital

Equiper le vendeur d’objets connecté et dynamiser la relation client

Les objets connectés, par leur multiplicité de formes et de taille, s’adaptent à tout type d’utilisation. De ce fait, les vendeurs peuvent s’équiper de produits connectés, qu’il s’agisse par exemple de tablettes ou encore de montres. Ce vendeur connecté mobile dans le point de vente va être un atout de dynamisme.

Normal, concepteur d’écouteurs personnalisés, a totalement digitalisé ses vendeurs. Via une application sur un smartphone, ils vont se servir d’une application dédiée afin de prendre l’empreinte de l’oreille du client. Ce dernier choisit le reste : couleur des écouteurs, longueur et emplacement du câble, voire même faire graver une inscription sur l’étui. Il finit par payer sur la tablette du vendeur, et se fait livrer ses écouteurs le lendemain.

Chez Karl Lagerfeld, les vendeurs sont équipés de terminaux mobiles et connectés, qui vont venir supprimer l’attente au moment de payer. Le passage à la caisse peut se faire partout dans le magasin grâce à ces vendeurs 2.0, et l’expérience client s’en voit transformée.

Enfin, chez Boulanger tout comme chez Restoration Hardware, enseigne qui vend des meubles, les vendeurs ont des tablettes et des montres connectés, dans le but d’aider le client à trouver le produit qu’il recherche, à l’orienter dans le magasin, ou à améliorer la communication entre le vendeur (et donc la marque) et le client.

Il est rare que les magasins n’aient recours qu’à une seule technologie. Elles cumulent souvent les outils leur permettant d’être pleinement attractifs, et totalement connectés. Cette digitalisation intelligente n’est pas sans avoir des effets positifs sur les ventes et sur la fidélisation des clients.
Dans la matière, Digilor, en plus de proposer des produits permettant aux professionnels de digitaliser leur environnement, a ouvert un showroom, qui offre une expérience connectée, en permettant de découvrir de nombreux produits digitaux et connectés, ainsi que des applications multitouch destinées aux tables interactives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *