Publié le

Showrooming : analyse de la tendance digitale

Showrooming tendance digitalisation point de vente

L’émergence des pureplayers et du e-commerce constitue l’une des tendances majeures du retail contemporain. Dénués de coûts de structures, ces nouveaux acteurs peuvent proposer des prix ultra-compétitifs associés à des services toujours plus pratiques pour le consommateur : commande depuis son ordinateur, livraison à domicile (…). La conséquence en est le développement d’un comportement d’achat nouveau : le showrooming. Les consommateurs mettent alors en concurrence les prix observés en points de vente physiques avec ceux disponibles sur le net. Près de 76% des Français utilisent ainsi leur mobile en magasin, et un sur trois quitterait une enseigne si les prix proposés étaient supérieurs de 5% à ceux observés sur le web. Les retailers contemporains ne peuvent donc rester indifférents à cette tendance qui menace leur chiffre d’affaire. Ils digitalisent alors leur structure pour coller aux attentes nouvelles des shoppers et profiter des atouts historiques du point de vente physique : le rapport humain et l’expérience d’achat.

Le digital comme outil de rénovation du magasin : l’enchantement de l’expérience shopping grâce au showrooming

Quand près de 53% des Français affirment que l’innovation en magasin constitue un facteur déterminant dans leur choix d’achat, le digital s’impose alors comme un atout à ne pas négliger. Les solutions digitales pensées par DIGILOR permettent alors de rénover la relation des usagers aux produits, à l’instar du mur numérique d’Adidas que les clients peuvent parcourir pour un gain d’information. Dans ce cadre, l’aspect social de l’achat ne doit pas être oublié. Les réseaux sociaux deviennent à cet effet l’un des éléments centraux de la démarche digitale des retailers. La marque C&A emploie cette fibre en indiquant sur chaque rayon le nombre de « likes » obtenus par l’article concerné. Morgan investit pour sa part un miroir digital grâce auquel les consommateurs peuvent se prendre en photo et partager leur cliché. De quoi recueillir l’avis de ses proches et rendre ludique le passage en magasin.

Showrooming tendance digitalisation point de vente

Digitaliser l’offre magasin : vers une stratégie omnicanale

La croissance du e-commerce dans le retail global (près de 8% des ventes aujourd’hui), ne peut qu’effrayer les commerçants traditionnels, frustrés de voir leur client essayer leurs produits phares pour les acheter ensuite sur internet. Les magasins doivent alors affirmer leur complémentarité avec les offres disponibles sur internet via les solutions web-in-store pensées par DIGILOR. L’installation de bornes interactives connectées à un catalogue en ligne constitue à cet effet une première étape intéressante, puisqu’elle permet la dématérialisation des stocks. Leroy Merlin met ainsi en place des tablettes connectées regroupant les avis des consommateurs sur chaque produit. Walmart propose pour sa part des comparateurs de prix internet, ne reculant pas devant la concurrence du e-commerce. De nouveaux outils « in-store » personnalisent d’autant plus l’offre client. Le « geofencing » en est l’illustration type : des notifications push-up sont envoyées au client en fonction de sa localisation géographique au sein des magasins. Il y retrouve des promotions et des coupons en fonction du rayon visité. L’offre magasin a donc beaucoup à gagner en digitalisant son offre physique.

Showrooming tendance digitalisation point de vente

Exploiter les atouts traditionnels du point de vente physique : le digital au service de l’humain et de la rapidité d’achat

Face à des consommateurs surinformés, le rôle du conseiller de vente devient primordial. Pour autant, il ne peut rester démuni et doit aussi se doter des atouts digitaux qui feront son efficacité dans la relation client. La marque Sephora équipe par exemple ses vendeurs de mini-tablettes sur lesquelles apparaissent les historiques de vente de chaque visiteur. Le conseil client n’en devient que plus personnalisé et pertinent pour le consommateur. L’utilisation de solutions tactiles permet également d’accéder à la totalité de la gamme de produits proposés pour trouver celui qui correspondra le mieux à la demande formulée. La digitalisation des services magasin passe aussi par la rapidité du passage en caisse dont l’attente est souvent rebutante pour une majorité des consommateurs. Le paiement sans contact ou le paiement sur borne interactive, comme dans les restaurants McDonald’s, constituent deux exemples d’outils digitaux modernisant l’achat en magasin pour offrir une satisfaction maximale de prestation aux clients.

Si le showrooming peut apparaître comme une pratique menaçante pour le commerce traditionnel, les arguments de vente dont disposent les points de vente traditionnels sont pléthores. En modernisant leur structure, leur offre et leurs services grâce aux solutions DIGILOR, les magasins assurent pérennisation sur le long terme et n’ont plus à redouter la concurrence d’un e-commerce qu’ils ont largement intégré à leur dynamique d’achat.