Publié par

Social shopping et bornes interactives : le miroir interactif Twitter de Morgan

Social shopping borne interactive

Avec leur développement, les réseaux sociaux sont devenus partie prenante du marketing des entreprises, puisqu’ils constituent une plate-forme de visibilité importante à l’égard des internautes et autres usagers. Ainsi, le social shopping connaît un investissement croissant, via des pratiques promotionnelles en ligne, ou directement en magasin avec l’installation de bornes interactives, à l’instar de la marque Morgan, qui équipe son flagship des Champs-Elysées en Novembre 2012. Voyons donc en quoi cette initiative s’avère représentative d’un courant nouveau, véritable outil stratégique pour le commerce du futur.

Le social shopping comme moyen de convergence

Le social shopping : un levier de vente vers l’achat

Si l’on excepte son côté pratique, l’achat constitue une forme de représentation sociale importante pour tout consommateur. L’image qu’il renvoie aux autres à travers les produits qu’il consomme est extrêmement importante, d’où la volonté pour beaucoup de se conformer à la pensée à la mode, au courant majoritaire. La pression exercée par les réseaux sociaux (et tous les proches atteints au travers) est donc primordiale dans le parcours d’achat des consommateurs. Le social shopping offre donc aux utilisateurs la possibilité de se référer à l’avis d’autrui via les solutions digitales pensées par DIGILOR. L’article qui saura séduire les réseaux sociaux séduira donc déjà à moitié le client potentiel.

Le social shopping : une pratique prenant des formes diverses

Pour ce faire, les marques engagent des stratégies diverses. Un C&A brésilien a décidé en 2012 d’afficher le nombre de likes reçus sur Facebook au-dessus de chaque article, mettant alors en scène la pression du nombre. De manière similaire, Kiabi équipe en Septembre 2012 certains de ses magasins de bracelets électroniques permettant de « liker » ses articles préférés, chaque like permettant d’obtenir une réduction de 10% sur le produit choisi. Le social shopping fonctionne ainsi par incitation promotionnelle.

La pratique la plus aboutie réside néanmoins dans les miroirs interactif développés par un certain nombre de magasins via les outils digitaux pensés par DIGILOR. Jules, American Eagle Outfitters, Lorna Jane ou Morgan sont autant de marques qui ont investi dans ce concept. L’étude de cas que constitue l’exemple de Morgan aux Champs-Elysées va nous permettre de cerner les atouts et les faiblesses de cette solution.

L’expérience Tweet Mirror de Morgan : une solution de synergie efficace ?

Le social shopping : un concept au cœur de la pratique sociale du consommateur contemporain

Le miroir interactif investi par Morgan repose sur un principe de social shopping simple, à savoir la pression de la sphère de sociabilité du consommateur. Les shoppers ont donc la possibilité de se prendre en photo dans la tenue de leur rêve, pour l’envoyer via Twitter, portable ou boîte mail à leurs amis proches, leur famille ou leur dulcinée. Il s’agit donc d’apaiser chez l’acheteur la peur du « et si ça ne plaisait pas ? » en leur permettant de recueillir l’avis du plus grand nombre. Pour autant, quel pratique les utilisateurs font-ils de cet outil ?

Le social shopping : une utilisation encore ludique

Ainsi, si l’on observe les photos prises via le Twitter Mirror de Morgan, on remarque la majorité des usagers se prennent en groupe, profitant de l’aspect ludique de l’initiative sans pour autant investir son côté pratique. Il faut donc que cette utilisation des bornes interactives rentre dans les mœurs de consommation. C’est pourquoi le Tweet Mirror de Morgan mériterait une mise en valeur digne de ce nom (comme le fait le marque American Eagle Outfitters à Times Square), au risque de prendre la poussière dans les arrière-coins du magasin.

Le social shopping s’impose donc progressivement comme une pratique courante de marketing digital, poussée par le succès croissant des réseaux sociaux auprès des consommateurs. Sa pratique peut prendre des formes diverses bien que les bornes interactives s’avèrent être les outils les plus adaptés, et ce grâce aux solutions tactiles créées par DIGILOR. Si l’utilisation du Tweet Mirror Morgan reste avant tout ludique, la transformation des habitudes de consommation devrait permettre l’entière exploitation de ses capacités.