Publié par

Commerce hybride et magasin connecté

Commerce hybride magasin connecté

 

La digitalisation du commerce…

Aujourd’hui, en France, 90% des achats sont réalisés dans des points de vente physiques. Aussi, 3 clients sur 4 disposent d’un smartphone leur permettant d’accéder où et quand ils le désirent à Internet. Il suffit de croiser ces deux constats chiffrés pour mettre en exergue un créneau à saisir, une tendance dans ses prémisses mais dont l’avenir est prometteur : la digitalisation du commerce. Il ne s’agit pas de choisir entre passé et futur, mais de rendre complémentaires 2 modes d’achat, l’un traditionnel et l’autre novateur, pour voir émerger un nouveau modèle : le commerce hybride ou « cross commerce ».

… Terreau propice à l’émergence d’un nouveau modèle : le commerce hybride

Selon une étude, menée conjointement par Ipsos et Elia Consulting, en novembre 2014, le commerce hybride serait totalement plébiscité par les français. Cela s’explique par une généralisation du e-commerce qui s’étend désormais à toutes les catégories d’âge et sociales, n’étant plus seulement porté par une minorité d’early adopters très connectée mais par une grande majorité de consommateurs.

Les raisons avancées de cette généralisation demeurent dans les avantages perçus du e-commerce :

  • Sa praticité d’abord, puisqu’il abolit les contraintes de temps et d’espace inhérentes à l’acte d’achat classique en magasin.
  • Les prix pratiqués ensuite, bien inférieurs en ligne.
  • L’offre enfin, avec une gamme de choix beaucoup plus large.

De même, le développement fulgurant des réseaux sociaux et smartphones, couplé à la perte du pouvoir d’attraction des magasins trop « classiques », cimente cette tendance.

Cependant, l’achat physique demeure la norme puisqu’il assure sécurité, avec la possibilité de tester et toucher le produit, mais aussi immédiateté au consommateur. Cela s’ajoute au fait que le e-commerce connait de fortes disparités sectorielles et est soumis au risque d’aller trop loin dans l’innovation avec la perte potentielle du client réel.

Il ne faut donc pas choisir entre l’un ou l’autre mais choisir une position intermédiaire. Et c’est là que le commerce hybride apparaît comme la solution idoine, comme un moyen qui doit être utilisé avec saillance pour dynamiser les ventes et concourir à une satisfaction toujours plus importante du client.

Commerce connecté hybride phygital

D’un point de vue pratique, comment se traduirait ce commerce hybride? Quelles nouvelles fonctionnalités proposeraient réellement le magasin connecté? Quels sont les tenants de ce phénomène dit « web to store »?

  • Effectuer la « réservation » d’un produit, c’est à dire l’acheter sur Internet puis le récupérer ensuite en magasin
  • Consulter les stocks restants de produit voulu
  • Aider à la localisation physique des magasins
  • Communiquer autour des offres promotionnelles, notamment pendant les soldes
  • Utiliser le social media pendant les 3 phases d’achat : prise de renseignement en amont, photo postée sur Facebook ou Twitter pendant l’acte d’achat, avis laissé en aval…

Commerce numérique nouvelle génération tactile

Digilor, spécialiste de la digitalisation des points de vente

Le « cross commerce » s’apprête donc à révolutionner en partie le comportement d’achat, d’où la nécessité pour les marques de s’adapter. Il faut que les professionnels pensent, conçoivent et organisent ce nouveau modèle au sein de leur entreprise. Et c’est en cela que Digilor (réalisation de bornes interactives, totems et tables tactiles « sur mesure ») est apte à les aider, de par sa méthodologie singulière :

  • Développement d’une solution adaptée en réponse à une analyse des besoins, réalisée par une équipe dédiée, avec une identification des attentes des utilisateurs
  • Validation de cette solution par une étude d’implantation sur site
  • Déploiement avec installation mais surtout la formation des administrateurs pour maximiser la portée de l’investissement
  • Maintenance et suivi