Publié par

La technologie tactile au service des pharmacies

Pharmacie solution tactile

Les technologies digitales représentent de véritables opportunités pour faciliter la communication et l’expérience client. De nombreux domaines ont déjà saisi cette opportunité en digitalisant le point de vente et depuis quelques années, le domaine de la santé ne manque pas de saisir l’occasion. Certaines solutions sont d’ores et déjà utilisées dans les pharmacies alors que d’autres émergent seulement.

La pharmacie confrontée à de nouveaux enjeux

La transformation numérique de l’officine répond tout d’abord à de nouveaux enjeux et comportements de la part du patient. En effet, dans tous les domaines d’activité, le digital a fondamentalement modifié le rapport qu’entretiennent les entreprises avec leur clientèle. Cette transformation répond avant tout à un besoin croissant de visibilité : avec la désertification médicale et la croissance de l’automédication, le pharmacien devient un interlocuteur privilégié du patient, et ce en toute légitimité. Les technologies numériques permettent donc à la pharmacie de gagner en visibilité comme on peut déjà le constater par l’intégration croissante des écrans d’affichage dans les vitrines, mais également de prolonger le lien qu’elle entretient avec le patient. Les innovations digitales permettent de faciliter l’expérience et le parcours du patient tout en renforçant le rôle du pharmacien dans son rôle d’écoute, de conseil et d’accompagnement.

Une transformation du parcours et de la relation avec le patient

Les nombreuses innovations qui s’invitent pour transformer la pharmacie permettent avant tout de faciliter l’expérience du patient en augmentant la proximité qu’il entretient avec le pharmacien et la compréhension de ses soins. Pour fluidifier le passage en pharmacie, certaines officines se sont dotées de la technologie « click & collect » : relié directement au site internet de la pharmacie, le patient peut acheter ses médicaments sur internet et retirer ses articles à l’officine. En plus d’être un point de vente, une telle nouveauté permet à la pharmacie de redevenir un point d’écoute et de conseil pour les patients nécessitant un accompagnement dans leur médication. Certaines pharmacies ont également mis en place des bornes tactiles interactives pour renseigner le client sur les différents produits en rayon lorsqu’un conseiller en pharmacie n’est pas disponible. Cela permet au client d’avoir une certaine autonomie et de consulter directement le dispositif digital pour obtenir les informations qu’il recherche.

Des technologies pour faciliter la gestion de la pharmacie

Si beaucoup d’innovations sont, finalement, destinées à rendre l’expérience client plus agréable, d’autres technologies permettent de faciliter le travail du pharmacien et du préparateur au quotidien. Très développé dans les pharmacies allemandes, le service Rowa V-Motion consiste en des écrans tactiles géants installés derrière le comptoir de la pharmacie, constituant des étagères virtuelles visibles par les clients et opérés par les préparateurs. En cliquant sur l’image du produit, on peut avoir accès au prix ainsi qu’à des informations et conseils sur le produit tels que la pathologie, les indications et contre-indications, pour ensuite le délivrer au client. Ces écrans sont alimentés par une base de données qui permet à la pharmacie de modifier les prix ou les mises en avant souhaités. Un tel système évite également un travail de manutention qui est long et pénible pour les préparateurs. Cela permet à terme une meilleure gestion des stocks. Enfin, un peu partout les pharmacies ont depuis longtemps intégrées des écrans connectés et dynamiques permettant de diffuser les promotions et différentes animations sur les services de la pharmacie, mais également des campagnes de santé publiques. 

Pharmacie écran tactile

Des limites à l’intégration numérique des pharmacies

Nous avons vu que la technologie permet aussi bien au patient qu’au pharmacien de gagner du temps : d’une part dans le parcours du patient pour obtenir ses soins et les informations relatives à ceux-ci, et d’autre part pour le pharmacien dans sa gestion commerciale et logistique. Néanmoins, si les technologies numériques ont permis dans certains domaines de remplacer totalement l’humain, cela est loin d’être le cas pour le domaine médical. Les tablettes ont permis aux patients d’être beaucoup plus autonomes mais le pharmacien n’est jamais bien loin. Le côté humain et interactif reste un fondement essentiel et irremplaçable de la relation qui noue le pharmacien et le patient, notamment lorsqu’il s’agit de questions liées au sevrage tabagique. Ainsi, le gain de temps permis par une gestion simplifiée grâce aux outils numériques sert avant tout à renouer avec le cœur même du métier de pharmacien : écouter, aider et accompagner le patient pour appréhender et répondre au mieux à ses attentes.