Posted on Laisser un commentaire

Le digital repousse les problématiques d’agencement et de stockage

Réalité augmentée digital

Aujourd’hui, les clients souhaitent vivre une expérience lorsqu’ils passent les portes d’un magasin, et plus seulement effectuer des achats. Le digital permet, par différents moyens, de résoudre les problématiques d’agencement, de gestion de l’espace et de stockage tout en bouleversant la manière d’acheter des consommateurs.

Une réalité très augmentée

Les nouvelles technologies comme la réalité virtuelle (simulation et immersion dans une expérience grâce au port d’un casque) ou la réalité augmentée (ajout de contenus à une image réelle grâce à des capteurs 3D) révolutionnent les magasins. Ces nouveaux outils sont considérés comme des assistants à la vente, très efficaces pour compléter les performances des collaborateurs.

Véritable révolution technologique, la cabine d’essayage connectée permet aux clients d’essayer des vêtements sans même les porter réellement. Plus d’attente interminable, de problème d’essayage, de changement de taille, la cabine connectée est la solution à posséder dans les points de vente de prêt-à-porter. Zara a bien compris l’importance d’offrir une nouvelle expérience shopping pour se démarquer de la concurrence. Si vous passez devant un magasin de l’enseigne, baladez-vous à l’intérieur avec l’application Zara sur votre téléphone et voyez apparaître sur votre écran des mannequins défilés devant vous portant la nouvelle collection. Vous pouvez shopper directement les articles en quelques clics depuis l’application.

Application réalité augmentée Zara

Un autre exemple avec Intermarché où les collaborateurs vont tester tout le merchandising en réalité virtuelle, ce qui permet de modifier les rayons à moindre coût en voyant immédiatement les produits trop ou pas assez exposés.

Ou encore Décathlon, qui n’a pas assez d’espaces en magasin pour exposer tous les tentes Quechua disponibles, propose aux potentiels acheteurs de les découvrir en réalité virtuelle pour ensuite acheter le modèle idéal.

IKEA a, à son tour, développé le potentiel de la réalité augmentée à travers une application permettant de visualiser sur son téléphone l’effet d’un nouveau canapé dans son salon. Cela permet d’éviter les frustrations et retours clients qui sont généralement extrêmement coûteux pour les sites de vente en ligne.

Enfin, L’Oréal lance son application de réalité augmentée qui permet aux consommatrices de voir directement sur elles-mêmes le rendu d’un fond de teint, d’une ombre à paupière, d’un rouge à lèvres… Le groupe L’Oréal a pour ambition de doter ses 34 marques internationales des technologies les plus innovantes en matière d’expérience et de service autour de la beauté.

Une offre toujours plus personnalisée

Le commerce traditionnel ne va pas disparaître en raison de l’expansion du e-commerce, mais au contraire, celui-ci va s’adapter aux nouveaux outils numériques en considérant le digital non pas comme un concurrent, mais comme un allié.

Certaines enseignes ont très rapidement compris l’intérêt de repousser les limites physiques du point de vente grâce à la technologie. La marque d’horlogerie Baume propose à ses clients de créer et personnaliser sa montre en ligne grâce aux nouvelles technologies. Baume réinvente le parcours client grâce au digital et n’impose pas de catalogue pour laisser le client libre de dessiner la montre qu’il désire. Toutes les pièces nécessaires à la fabrication d’une montre (bracelets, cadran, fond de cadran…) sont proposées sur le site et existent en plusieurs déclinaisons. L’utilisateur peut alors personnaliser sa montre grâce à un configurateur de représentation 3D et ainsi voir au fur et à mesure toutes les options ajoutées. Une fois la montre personnalisée, le client pourra se rendre dans un magasin Baume pour l’essayer à son poignet grâce à un bracelet équipé d’une puce NFC capable d’offrir une expérience de réalité augmentée où le client visualise la montre qu’il a conçue.

Montre personnalisée Baume

C’est également ce que propose la maison Berlutti dans son magasin parisien : montrer à ses clients en réalité augmentée toutes les caractéristiques à personnaliser sur la future paire de chaussures. L’intérêt est de concevoir les chaussures après le choix du client et ainsi ne pas stocker la marchandise dans toutes les tailles et couleurs possibles.

La clé pour satisfaire les envies de ses futurs clients est alors de proposer un parcours phygital : une expérience digital dans un point de vente physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *