Publié par Laisser un commentaire

New Songdo, la ville du futur ultra-connectée

New Songdo, la ville du futur ultra-connectée

Connaissez-vous les Smart Cities, villes connectées et autres environnements urbains digitaux ? Nos villes sont en pleine mutation grâce aux technologies numériques. C’est tout un modèle faisant office de vitrine technologique que représente New Songdo, en Corée du Sud.

Un aperçu limité d’un large champ de possibilités

Située à 60 km au sud de Séoul, New Songdo est une ville ultra-connectée qui abrite tout un écosystème digital et le numérique y est omniprésent. Techniquement, il ne s’agit pas d’une ville à proprement parler, mais plutôt d’un quartier de 610 hectares de la ville d’Incheon, construit sur une île artificielle.

La consommation d’énergie, notamment d’eau et d’électricité, est optimisée via un système de réseaux. La reconnaissance visuelle est utilisée pour donner accès aux parkings et autres entrées à l’aide de caméras de sécurité interactives, capteurs et lecteurs. Le tri des déchets est automatisé et très élaboré. Les bornes de recharge pour véhicules électriques ne manquent pas.

Et même si l’écologie y est encore insuffisante (air conditionné, électricité provenant de centrales à charbon…), des toits végétaux donnent de l’air et des couleurs de nature à la ville.

Les chiffres de New Songdo donnent le tournis : à peine une dizaine d’années de construction à partir de zéro, un coût de 35 milliards de dollars, plus de 100 000 habitants et 60 000 emplois déjà créés pour un nombre maximum d’habitants pouvant être accueillis de 600 000.

New Songdo, la ville du futur ultra-connectée

La data, pilier des Smart Cities

La data est capitale pour rendre cette ville possible. Tout à New Songdo est analysé et sert à comprendre puis à améliorer les installations technologiques. Mais n’aurait-il pas été préférable de collecter d’abord des informations pour connaître les désirs des citadins coréens plutôt que de créer cette ville top-down, parfois jugée trop superficielle car peu inspirée par la Corée du Sud ?

Le traitement des déchets est innovant et ultra moderne. Grâce à des capteurs numériques, les habitants sont informés s’ils ont correctement trié leurs déchets afin de valider ou non le dépôt au centre de traitement. Ce système signifie qu’aucun camion-poubelle ne circule à travers les rues de la nouvelle ville. De plus, New Songdo dispose d’un système de communication permettant aux habitants de contacter l’administration municipale directement à partir de leurs téléviseurs.

Plus de la moitié des espaces urbains qui seront nécessaires en 2050 n’ont pas encore vu le jour. A travers ses diverses prouesse technologiques, Songdo se vante d’être « la plus intelligente des villes intelligentes ».

La ville du futur sera numérique, intelligente et participative

Le modèle de la ville de New Songdo est destiné à être vendu « clé en main » aux pays émergents d’Asie et d’Afrique, donnant ainsi un aperçu du futur des grandes métropoles. Avec des systèmes centralisés capables de réguler et d’optimiser la production et la consommation d’énergie, beaucoup de ressources pourraient alors être économisées.

Grâce à la reconnaissance faciale, des panneaux tactiles, des écrans interactifs, des murs d’images, ou encore des robots dotés d’IA aux endroits stratégiques, la ville du futur gagnerait en sécurité, en praticité mais également en attractivité. Une ville plus accessible pour l’ensemble des concitoyens valides ou non serait un grand pas en avant vers une vie urbaine plus agréable.

New Songdo est citée aujourd’hui, notamment au New Cities Summit, comme un modèle de Smart City ultra connectée, mais le modèle est encore à améliorer. En y ajoutant de la vie, mais aussi en permettant aux futurs habitants potentiels de se prononcer sur certains éléments, les villes du futur suivant ce modèle d’hyper-connexion pourraient bien réinventer la vie en milieu urbain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *