Publié par Laisser un commentaire

Quand le numérique fait son entrée au cimetière

Quand le numérique fait son entrée au cimetière

La digitalisation, plus qu’une opportunité, devient une nécessité tous secteurs confondus. Le marché funéraire, concerné au même titre que tout autre, a tardé à opérer sa transition. En cause : une réglementation stricte de la profession, et le tabou sous-jacent au sujet de la mort. Pourtant, des initiatives dans le sens de l’innovation digitale commencent à fleurir depuis quelques années, pour des applications dans les cimetières d’une part, dans les services de pompes funèbres d’autre part. Le numérique fait son entrée au cimetière, et les retours d’expérience sont déjà positifs.

Des dispositifs numériques au service des visiteurs

La conciergerie digitale, un service à forte valeur ajoutée

A Castres, le cimetière de La Barque innove en installant une borne numérique interactive. L’objectif : faciliter l’orientation des visiteurs et leur permettre d’identifier en quelques instants l’emplacement de la sépulture de leur proche. Grâce à la technologie tactile, le visiteur renseigne le nom, le prénom et/ou la date d’inhumation du défunt, et obtient instantanément les coordonnées précises de la tombe.

Parmi les avantages de la borne interactive :

  • La borne numérique optimise la fluidité de circulation, notamment au sein d’un cimetière vaste de plusieurs hectares.
  • La borne permet d’alléger considérablement la charge de travail des gardiens. L’agent peut ainsi se concentrer sur ses missions d’accueil et d’accompagnement des cortèges funèbres.
  • La borne interactive offre l’avantage de l’attractivité et modernise l’image du secteur funéraire. Les retours d’expérience des visiteurs en sont d’autant plus enthousiastes.
  • La borne tactile, intuitive, est accessible à tout public. Les seniors les moins habitués aux nouvelles technologies sont en mesure de l’utiliser sans difficultés. A défaut, la borne désengorge la conciergerie et rend les agents sur place plus disponibles pour cette catégorie de public.

TombFinder application tactile recherche cimetière

 

Les QR codes pour valoriser le patrimoine historique

Le Royaume-Uni et le Japon font figure de précurseurs en la matière : les stèles intègrent des QR codes de manière à offrir au visiteur du cimetière une information riche.

  • L’information à visée d’archivage : les QR codes permettent de raconter l’histoire des personnalités notables enterrées dans le cimetière et/ou de traduire les épitaphes en langue native. Le QR code peut également servir à retracer le contexte d’édification d’un cimetière historique.
  • Des informations personnelles sur le défunt : moins cher qu’une longue inscription funéraire, le QR code pourrait aussi être utilisé pour informer sur la biographie d’un défunt.

L’économie numérique appliquée aux services funèbres

Ubérisation et économie collaborative : le marché funéraire est également touché, progressivement, par le phénomène de l’économie numérique. L’ubérisation des services funéraires permet aux particuliers de bénéficier de prix plus attractifs et de services numériques supplémentaires pour nettoyer et fleurir la tombe d’un proche. Grâce au levier de l’économie collaborative, les coopératives funéraires permettent de réduire considérablement les coûts des funérailles.

Bornes tactiles interactives, QR codes ou encore économie collaborative : l’innovation numérique appliquée aux cimetières n’en est qu’à ses débuts… et force est de constater que la digitalisation du marché funéraire va croissante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *