Publié le

Tour 2019 des dispositifs numériques dans les musées

Tour 2019 des dispositifs numériques dans les Musées

L’année 2019 a été prolifique en matière d’innovation, les dispositifs numériques trouvent désormais une place et une utilité de choix dans les musées. Bien que le sujet ait déjà été évoqué à plusieurs reprises au travers des articles L’exemple du digital au musée Grévin pour une visite plus immersive et Visite au musée digital Micro Folie, nombreux sont les musées à repenser l’expérience des visiteurs en proposant des outils novateurs. Voici un tour d’horizon de l’année 2019 des dispositifs numériques dans les musées.

Redécouvrir le musée du Louvre par la réalité virtuelle

A l’occasion du cinquième centenaire de la mort de Léonard de Vinci, le musée du Louvre a présenté une grande rétrospective de l’ensemble de la carrière du peintre, exposition ouverte du 24 octobre 2019 au 24 février 2020. La particularité de celle-ci réside dans le fait que le musée du Louvre a proposé pour la première fois une expérience de réalité virtuelle. Cette expérience exclusive avait pour objectif de redonner vie à l’histoire de la Joconde, chef-d’œuvre le plus célèbre de Léonard de Vinci.

musée du Louvre réalité virtuelle

Cette expérience est présentée à la fin de l’exposition dans un espace aménagé, où le visiteur peut, au moyen de la réalité virtuelle, se retrouver en tête-à-tête avec la Joconde et interagir avec le tableau. Cet espace dédié est équipé de 11 casques de réalité virtuelle. Le principal intérêt, tel que présenté par le musée du Louvre, est de permettre au visiteur de s’affranchir de la vitre de protection qui protège habituellement l’œuvre, pour s’immerger dans l’œuvre et vivre à la fois une expérience et une rencontre inoubliable. Associer la réalité virtuelle à la découverte d’œuvres permet de mobiliser les dernières recherches scientifiques pour mettre en lumière les techniques artistiques utilisées et les présenter aux visiteurs.

Assassin’s Creed s’invite au musée de la Légion Étrangère d’Aubagne

Le musée de la Légion Étrangère d’Aubagne a accueilli du 19 octobre 2019 au 4 novembre 2019 la nouvelle aventure Assassin’s Creed – Le Secret de Camerone en réalité augmentée. Après le succès de l’expérience immersive Assassin’s Creed au musée de l’Armée-Invalides, les visiteurs ont eu l’opportunité d’incarner un membre de la Confrérie des Assassins au musée de la Légion Étrangère.

Musée Légion Etrangère d'Aubagne Assassin's Creed

Cette expérience immersive et unique avec un scénario inédit est proposée grâce à l’application mobile de réalité augmentée Hootside. Les joueurs peuvent se plonger dans l’application et vivre une quête historique, inspirée de la Bataille de Camerone, sur les pas du capitaine Danjou et du caporal Maine. Les visiteurs devront récolter des indices en réalité augmentée, indispensables pour retrouver la relique sacrée découverte pour la première fois par la Légion Etrangère en 1863 au Mexique.

L’intérêt principal est que la narration de l’expérience suit la chronologie de la galerie principale du musée, de sa création à nos jours. Les visiteurs enquêtent au cœur du musée et ont même accès à une partie du musée habituellement interdite au public. Cette expérience immersive permet d’attiser la curiosité des visiteurs et permet aux joueurs désireux d’explorer un nouveau scénario de jeu, de valoriser et découvrir le musée au travers une expérience unique.

Immersion dans les œuvres de Picasso par projection

Du 17 octobre 2019 au 19 janvier 2020, près de 200 œuvres de Picasso sont projetées sur les murs, le sol et des plans inclinés de la Sucrière de Lyon. Le visiteur est ainsi invité à déambuler au milieu de reproductions géantes pour une expérience immersive qui permet de découvrir ou redécouvrir les plus célèbres toiles du peintre catalan. La projection s’accompagne d’œuvres musicales de compositeurs contemporains à Picasso.

Picasso exposition projetée au mur

Une telle initiative permet aux visiteurs de découvrir les œuvres de Picasso sous un nouvel aspect ou une nouvelle dimension, qui peut être négligé ou oublié lors d’une première visite. Les outils numériques permettent ainsi d’accroître la proximité du visiteur avec l’œuvre, qui développe ainsi une véritable intimité avec l’artiste et s’immerge totalement dans l’univers artistique de celui-ci.

Revisiter les œuvres de Picasso par les écrans haute résolution

Au cours de l’été 2019, le Musée Picasso d’Antibes proposait aux visiteurs de se balader virtuellement dans le « Buste de Mousquetaire » peint par Picasso en 1968. Au sein du musée, un large écran tactile haute résolution disposé sur un mur permet, en face de l’œuvre originale, d’explorer dans ses moindres détails le « Buste de mousquetaire » de Pablo Picasso.

Immersion dans les oeuvres de Picasso

Sur l’écran, l’image pivote sur elle-même, se retrouve la tête en bas et à la demande de l’utilisateur peut s’agrandir presque à l’infini pour laisser apparaître un deuxième visage entre le nez et la moustache du personnage couché par l’artiste espagnol sur une simple planchette de bois. Le puissant zoom révèle également les veines et les trous des clous qui devaient le fixer à d’autres pièces de bois.

Les outils numériques permettent, comme en témoigne le conservateur en chef du Musée Picasso, d’appréhender l’art selon l’esprit du temps. Ces dispositifs s’avèrent être des atouts ludiques pour observer les détails et la technicité des œuvres, tout en laissant une liberté considérable aux visiteurs pour manipuler l’œuvre comme ils le souhaitent.